La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Menu

[vidéos] Yvan Attal adapte un roman de John Fante, « Mon chien Stupide » : un burn out familial

Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg à l'hotel Burdigala de Bordeaux, pour la présentation du film " Mon chien stupide " - Photo © Stéphan Foltier pour Kulte
Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg à l'hotel Burdigala de Bordeaux, pour la présentation du film " Mon chien stupide " - Photo © Stéphan Foltier pour Kulte
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

En salles dès le 30 octobre, le dernier film du réalisateur Yvan Attal, qui expose les fêlures d’un couple et la crise de la 50aine réunit de nouveau Charlotte Gainsbourg à son mari à la ville.

Synopsis

Henri est en pleine crise de la cinquantaine. Les responsables de ses échecs, de son manque de libido et de son mal de dos ? Sa femme et ses quatre enfants, évidemment ! A l’heure où il fait le bilan critique de sa vie, de toutes les femmes qu’il n’aura plus, des voitures qu’il ne conduira pas, un énorme chien, mal élevé et obsédé, décide de s’installer dans la maison, pour son plus grand bonheur mais au grand dam du reste de la famille et surtout de Cécile, sa femme dont l’amour indéfectible commence à se fissurer.

 » L’enfer, c’est sa famille « 

Cette adaptation du livre de l’américain John Fante paru en 1985 retrace assez fidèlement l’histoire d’un homme qui ne supporte plus sa famille. Henri, écrivain en mal d’inspiration, joué par Yvan Attal lui-même, est détestable, égoïste, arrogant, méprisant. Et ses enfants le lui rendent bien.  » L’enfer, c’est sa famille « , précise le réalisateur. Sa mauvaise foi est de penser que  » ses enfants sont la cause qu’il n’y arrive plus !  » Malgré cela, l’amour qu’il a pour eux est incontestable.


Interview video d’Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg pour  » Mon chien stupide  » – © Stéphan Foltier pour Kulte – Web média culture

Dans le film, le personnage de Cécile, l’épouse d’Henri jouée par Charlotte Gainsbourg, a évolué. Elle a suivi son mari, a arrêté de travailler et est enfermée dans une jolie maison : elle a un rôle plus construit dans cette histoire, est dépressive et alcoolique. « Ce film montre que la femme peut se rebeller », précise Charlotte. Le duo formé a pris plaisir à jouer ensemble, notamment lors de la scène où ils partagent un joint, dans laquelle Cécile est drôle à interpréter.

 » On fait des films pour s’amuser « 

  Le tournage très convivial part de la recherche du chien idéal pour le film. Pour choisir le Mâtin de Naples, il a fallu faire un casting et c’est le chien qui s’est mis à boire et a arrosé tout le monde qui a finalement été choisi. Alors que dans la vie privée, Yvan refuse d’avoir un chien, il s’est pris d’amour pour celui-ci, qui dans le film est le double opposé de son personnage Henri moins jeune et moins vaillant. « Ce type est un con, et c’est ça qui est sympathique. » Le réalisateur « se retrouve dans son personnage ». L’envie que les enfants partent s’oppose au vide qu’ils laissent lorsqu’ils s’en vont. Il a besoin de se sentir libre, de se retrouver avec sa femme.

Ce film cynique comporte en fait beaucoup d’humour. Tous les personnages sont en crise au début du film, et le héros même de mauvaise foi et aigri apparaît pourtant sympathique au public.

 » Mon chien, Stupide  » – Film d’Yvan Attal

Avec Yvan Attal, Charlotte Gainsbourg et Pascal Arbillot

Comédie, sortie en salles le 30 octobre 2019

6ème long-métrage d’Yvan Attal en tant que réalisateur, adapté du roman éponyme de John Fante paru en France en 1987. Le tournage a commencé le 17 septembre dernier dans la région de Biarritz, et se poursuivra pendant 9 semaines pour se terminer à Paris.
Au casting du film qui marque les retrouvailles du couple Charlotte Gainsbourg/Yvan Attal, on trouve également Pascale Arbillot, Eric Ruf, Sébastien Thiéry, Ben Attal, Adèle Wismes, Panayotis Pascot et
Pablo Venzal
Production : Same Player (Vincent Roget), Good Time Production (Georges Kern) et Montauk Films (Florian Genetet-Morel)
Coproduction avec Studiocanal et France 2 cinéma, distribué par Studiocanal

 

 

 

 

 

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin