La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Menu

◊ Base sous-marine ◊ Bordeaux : transformation monumentale en cours en « Bassins de lumières » et bien d’autres possibilités artistiques

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Le projet est monumental, à la mesure de l’édifice. Et ce qu’il devrait en ressortir également. La base sous-marine a démarré sa transformation en lieu culturel et de vie à dimension multiple, avec comme point d’orgue  » Les Bassins de lumières « , une mise en scène d’une grande partie de la bâtisse en sons et lumières, qui organisera des  » expositions numériques immersives  » et mettra en avant de grands artistes. Une activité dont l’attraction se veut complémentaire aux musées et galeries, dixit Culturespaces, le spécialiste international en la matière, pour un budget de 10 millions d’euros.

Le projet de transformation et d’exploitation de la base sous-marine, dont les  » Basins de lumières  » est un projet qui tient énormément à coeur à Fabien Robert depuis longtemps. Le 1er adjoint au maire, également

Les " Bassins de Lumières " à la base sous-marine de Bordaux - Photo Stéphan Foltier pour Kulte
Les  » Bassins de Lumières  » à la base sous-marine de Bordeaux – Photo Stéphan Foltier pour Kulte

an charge de la culture a détaillé ce  » projet 3 en 1 «  : une 1ère partie avec ces Bassins de Lumières, une 2nde partie avec un aménagement plus poussé des commodités environnantes (stationnement, accessibilité, nouveau lieu de restauration côté port de plaisance…), et une 3ème partie basée sur la recherche d’un projet culturel, économique, qui devienne un lieu de vie…  » Ce projet a été conçu comme le principe des poupées russes «  (…). Le stationnement et la restauration seront néanmoins améliorés d’ici l’ouverture des Bassins de lumières prévue en avril 2020, avec un parking complémentaire derrière la base sous-marine (côté ZI Bordeaux Nord), une restauration d’appoint (sûrement via des food trucks), et un transport amélioré (un système de navettes est en réflexion, une navette électrique ou bien une navette fluviale qui pourrait desservir la Cité du Vin, le Musée de la Mer et de la Marine – ‘ MMMB ‘ – et les hangars des bassins à flots). Face à un budget estimé à 35 millions d’euros il y a quelques années, la ville de Bordeaux et ses habitants devraient être gagnants sur tous les plans.

La maîtrise de la spécialité par Culturespaces apparaît comme un des atouts majeurs : déjà gérant de 2 musées (Maillol et Jacquemart-André à Paris), de l’Atelier des Lumières à Paris, des Arènes de Nîmes, du Théâtre Antique et Musée d’Art et d’Histoire d’Orange, et metteur en scène d’un projet similaire aux Carrières de Lumières des Baux-de-Provence depuis 2010, ses dirigeants savent

Les " Bassins de Lumières " à la base sous-marine de Bordaux - Photo Stéphan Foltier pour Kulte
Les  » Bassins de Lumières  » à la base sous-marine de Bordeaux – Photo Stéphan Foltier pour Kulte

rassurer quant à la non-concurrence avec des espaces d’expositions tels que des musées ou galeries, et bien au contraire. Leurs mises en scène d’exposition AMIEX© («  Art & Music Immersive Experience « ) suscitent l’envie d’aller voir réellement les oeuvres elles-mêmes de l’artiste montrées via les techniques de maping monumental sur des murs tels que ceux de la base sous-marine, comme l’a expliqué son directeur Augustin de Cointet de Fillain. 1 mois entier a été consacré à la scénographie spécifique pour la base sous-marine de Bordeaux, la 1ère exposition sera sur les oeuvres de Gustave Klimt pour une visite d’environ 35 min. la présentation de cette exposition à Paris en 2018 a généré 1,8 millions de visiteurs en 8 mois. L’exposition suivante sera sur l’artiste peintre Paul Klé, et une autre est programmée sur un thème marin et réalisée à partir de données océanographiques graphiques, telles que des courbes marines…

La présentation du chantier ainsi que la visite effectuée ce midi sont éloquentes : techniquement, 85 vidéo-projecteurs de grosses puissances : 81 de 12 000 lumens et 3 de 32 000 lumens, gérés par des

Le schéma d'installation des " Bassins de Lumières " à la base sous-marine de Bordaux - Photo Stéphan Foltier pour Kulte
Le schéma d’installation des  » Bassins de Lumières  » à la base sous-marine de Bordeaux – Photo Stéphan Foltier pour Kulte

serveurs (1 serveur pour 4 vidéo-projecteurs) diffuseront des images de très grande taille sur les murs (plus grandes que , équivalents à environ 12 00 m2 d’écrans ou à 360 télévisons 4K…). La grande nouveauté technologique dont va profiter le site bordelais sera de réaliser des projections sur la surface de l’eau. Et le son sera diffusé dans une maîtrise directionnelle située dans un angle de 120° de largeur et de 5° de hauteur, et contenu dans l’édifice par des rideaux sonores spéciaux et eux-aussi de haute performance, placés au-dessus de l’eau et presque au bout des anciens amarrages de sous-marins (à 70 mètres depuis les bords des alcôves). L’accueil se fera depuis l’extérieur et côté gauche de l’ensemble de la base (lorsque l’on est en face, sur l’actuel parking) avec la construction d’un pavillon qui intégrera l’accueil ainsi qu’une boutique pour la sortie, dans un style de référence ‘ container ‘ alliant métal et bois pour faire une rupture avec l’imposant édifice de béton, et intégrant une boutique par laquelle sortiront les visiteurs.  » Pas besoin d’être modeste, on est obligatoirement ramenés à la modestie  » a justifié l’architecte Olivier Brochet. Côté emplois, la clause de contrats d’insertion de 10% sera respectée d’ici 3 à 5 mois, avec 5 CDI et 10 emplois saisonniers, qui seront préalablement formés aux métiers de l »accueil de sites événementiels a précisé Yohann David, adjoint au maire en charge de l’emploi et de l’insertion, avec une partie habitant dans le quartier de Bacalan. Augustin de Cointet de Fillain a reconnu que des efforts seraient entreprise pour appliquer la parité au sein des employés.

Décembre sera la période de mise en place des passerelles entre ces différentes ‘ prolongements d’alcôves ‘ (les anciennes zones d’amarrages de sous-marins), la commission de sécurité fera son inspection en mars, et l’ouverture du site est prévue pour mi-avril 2020, avec une estimation de 35 000 visiteurs pour la 1ère année, et des pointes d’entrées à 3 000 personnes par jour.

Les Bassins de Lumières à la Base sous-marine de Bordeaux

Horaires :

D’avril à septembre : de 10h à 19h, les vendredis et samedis jusqu’à 21h
D’octobre à mars : de 10h à 18h, les vendredi et samedis jusqu’à 19h

Tarifs :
Plein tarif : 13,50 €
Tarif sénior : 12,50 €
Tarif réduit : 11,50 €
Tarif jeune : 9,00 €
Tarif famille (2 adultes + 2 enfants) : 40,00 €

Temps de visite moyen estimé à 1h30

Certaines visites privilégiées seront organisées spécifiquement par la Fondation Culturespaces, qui s’occupe des enfants fragilisés afin d’  » éveiller et réveiller la créativité « , et qui concerne 1 000 enfants en Nouvelle-Aquitaine, soit environ 60 classes scolaires.

 

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin