La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Menu

The Australian Pink Floyd Show : brillant hommage aux Flamants Roses

TAPFS Band - Photographer Georgina Lanfranchi - Photo DR
TAPFS Band - Photographer Georgina Lanfranchi - Photo DR
Please follow and like us !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Hier, le temps s’est arrêté. L’Arena Bordeaux Métropole accueillait TAPFS pour un concert-tribute à la légende Pink Floyd. Le groupe qui s’est produit depuis 1988 dans plus de 35 pays est décrit   » Une Référence Absolue  » par le Times et comme  » les Rois dans leur genre  » par le Daily Mirror.

Un groupe passionné pour une restitution bluffante

C’est un long voyage de 30 ans d’expérience qui a commencé à Adélaïde en Australie à l’initiative de Lee Smith, guitariste obsédé par les Pink Floyd, qui avait laissé une petite annonce chez un disquaire afin de

The Australian Pink Floyd Show - Band - Photo DR
The Australian Pink Floyd Show – Band – Photo DR

recruter des musiciens pour la formation du groupe qui jouerait exclusivement les morceaux du groupe. A leurs débuts, ils prennent le nom de  » Think Floyd « . Après de premiers concerts en cercle restreint, ils commencèrent à prendre de  l’ampleur à partir de 1992 à force de travail acharné et d’efforts non comptés S’en suit une tournée marathon parcourant toute l’Australie et un rendez-vous providentiel à Wembley en 1993 où ils offrent une performance  de 3 heures restée dans les annales. C’est cette même année que le groupe changera de nom pour  » The Australian Pink Floyd Show «  mais verra aussi le départ de son fondateur Lee Smith. Le tournant majeur aura lieu en 1994 où lors d’une tournée au Royaume-Uni, ils ont le privilège suprême de rencontrer David Gilmour en personne présent à leur concert de Croydon. Séduit par leur performance, ce dernier les invite à se produire à l’occasion de son 50e anniversaire. 10 ans plus tard, ils investissent les Etats-unis avec un groupe étoffé et un concept plus abouti et ambitieux. Aux 30e anniversaires de “ The Dark Side Of The Moon ” et “ Wish You Were Here ”, ils jouent les albums dans leur intégralité. Le succès devient planétaire et à ce jour plus de 4 millions de billets ont été vendus dans le monde entier.

Un ‘Time’ jubilatoire aux accents de Kangourou

Le show bordelais n’a pas failli à la règle. Dans une salle qui affichait complet, la foule a pu vibrer sur ces reprises de l’album The Dark Side Of The Moon. Démarche ambitieuse pour un album mythique qui a

TAPFS Band - Photographer Georgina Lanfranchi - Photo DR
TAPFS Band – Photographer Georgina Lanfranchi – Photo DR

généré tous les superlatifs. Dès les premières notes, la magie a pourtant bien opéré. Il suffisait de fermer les yeux quelques secondes et l’on pouvait croire à l’original. La richesse sonore époustouflante de l’album fut fabuleusement restituée, du célèbre déluge de cloches et de sonneries de réveils qui ouvre  » Time «  aux parties essentiellement instrumentales ou aux expérimentations sonores versées dans un psychédélisme délicieusement spatial, percussions profondes, synthé gracile rythme flottant et ouaté, où chaque pulsation, chaque syllabe du chant, chaque mouvement de piano se trouvait comme suspendu dans l’éther.On s’est laissé emporter par ce  lent crescendo auditif, magma invraisemblable de samples, rires, chœurs et instrumentations étranges, tout ceci servi par le talent d’un Steve Mac virtuose à la guitare et au chant, d’un stupéfiant David Domminey Fowler dans ses vocalises sans oublier les choristes aux voix puissantes et cristallines et le magnifique Mike Kidson au saxophone. Le superbe visuel en vidéo LED fidèle à l’univers Pink Floyd a su transporter encore davantage le spectateur envoûté dans ce monde onirique si caractéristique du groupe.En clin d’oeil, les figures géantes gonflables incontournables flottant malicieusement au dessus de la scène ont ravi l’audience qui n’a pas manqué de noter le détournement du fameux cochon rose en kangourou espiègle.

Ce fut un somptueux battement de cœur cosmique qui a transporté la foule qui a fini par se lever toute entière pour ovationner ce show transcendantal de près de 2h30 pour une hommage aux accents de perfection.

Prochains concerts des Australian Pink Floyd :
Samedi 24 mars au Dome De Marseille
Dimanche 25 mars au Zenith Sud De Montpellier
Mardi 27 mars à l’Arcadium A Annecy

Liens utiles :
https://www.gdp.fr/fr
http://www.aussiefloyd.com/the-band

Prochains concerts au Bordeaux Métropole Arena :
Mercredi 28 mars 2018 – La Pat’Patrouille – Le spectacle !
Vendredi 30 mars – Calogero
Samedi 31 mars – Bigflo et Oli
Mercredi 4 avril – Imagine dragons
Jeudi 5 avril – Vianney
Mardi 10 avril – Brigitte
Samedi 14 avril – Dirty Dancing
Mardi 17 avril – G3 : Joe Satriani, J. Petrucci et U. Jon Roth
Samedi 21 avril – Studio Attitude Show
Dimanche 22 avril – Kids united
Mercredi 25 avril – The illusionists 2.0
Vendredi 18 mai – Secteur A
Samedi 19 mai – Keen’v
Mercredi 6 juin – Louane Tour
Dimanche 17 juin – Les grands ballets classiques
Dimanche 24 juin – Shakira

 

 

 

 

Please follow and like us !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin