Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/soiree-paradis-fiscaux-au-marche-des-douves-un-compte-merveilleux
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram

Le Festival international des Arts de Bordeaux métropole (FAB) poursuivait hier son exploration du paradis au marché des Douves. Cette fois-ci, on parlait thune, oseille, galette, flouze, grisbi, artiche et picaillons. Car le contribuable aussi a son jardin d’Éden : le paradis fiscal.

Organisée par l’Université Populaire de Bordeaux (UPB), la  » Soirée Paradis Fiscaux  » lève un coin de voile sur un monde qui cultive la discrétion.

Une autre manière d’apprendre : la conférence participative

On refait le monde au café des Douves - Photo © O. G.  pour KULTE

On refait le monde au café des Douves – Photo © O. G. pour KULTE

Vous dirigez une multinationale qui dégage des profits faramineux mais imposables ? Vous êtes assis sur un tas d’or acquis crapuleusement ? Vous êtes une star lassée de payer des pensions alimentaires ? Pour vos problèmes de riches, le paradis fiscal est LA solution. Afin d’en comprendre le mode d’emploi, l’UPB, qui se donne une mission de vulgarisation, vous convie à une  » conférence participative « . Celle-ci ambitionne de sortir le public d’une attitude de consommation passive vis-à-vis des informations délivrées par un conférencier. Si l’expertise d’un spécialiste est toujours appréciable, il est utile, explique Gaëtan Ranson, modérateur de la soirée, de  » mettre en activité le public avant la conférence « .

KULTE - Carré in post 125

Des ateliers pour s’initier

Le pactole de l'évasion fiscale - Photo © O. G. pour Kulte

Le pactole de l’évasion fiscale – Photo © O. G. pour KULTE

Il s’agit donc de poser les questions qui éveillent les consciences. À cet effet, des brochures de vulgarisation sont à disposition, ainsi qu’un poste informatique où visionner le très instructif Paradis fiscaux : évasion que j’te pousse ! de la série #DataGueule. Les chiffres tombent, invraisemblables : 330 milliards de $ sont escamotés chaque année aux États-Unis ; 1000 milliards d’euros dans l’Union Européenne, des montants que peine à se représenter quiconque n’a pas de Rolex à 50 ans. Ana isabel Verdù de Béjar, coordinatrice d’Oxfam, anime une marelle des paradis fiscaux. Chaque joueur reçoit un montant de 60 milliards d’€  le manque à gagner annuel du fisc français  qu’il transporte de la terre au paradis fiscal s’il répond à diverses questions (solutions en fin d’article) :

– Pouvez-vous nommer un scandale lié aux Panama Papers ?
– Pouvez-vous nommer 4 entreprises qui placent leurs profits offshore ?
– À quel montant estime-t-on les actifs des contribuables français placés dans les paradis fiscaux ?

Ce que met en évidence cette mise en bouche, c’est combien notre ignorance du problème nous laisse vulnérables. Si les fins de la fraude sont claires, comment agir quand on ne connaît ni ses moyens ni les enjeux d’une meilleure équité fiscale ?

Péchés capitaux et paradis fiscaux

Éric Berr, économiste à l'université de Bordeaux - Photo ©O. G.  pour Kulte

Éric Berr, économiste à l’université de Bordeaux – Photo © O. G. pour KULTE

Éric Berr, maître de conférences à l’université de Bordeaux, ouvre les portes du paradis. Il explique la variété des pratiques, du blanchiment d’activités criminelles à l’optimisation fiscale, qui exploite les failles réglementaires. Il décrit les savantes parties de bonneteau entre contribuables et services fiscaux. Et de nouveau, les chiffres sont irréels : 8 000 milliards d’euros – 3,5 fois le PIB de la France – seraient camouflés offshore. Mais ce qui frappe davantage encore, c’est la veulerie politique : l’Irlande qui renonce à 13 milliards d’€ dus par Apple, le Luxembourg qui, dit Éric Berr « commercialise sa souveraineté nationale », l’Union européenne qui nomme à la tête de sa Commission Jean-Claude Junker, ancien ministre de ce même pays responsable d’une évasion fiscale massive. Les montants en jeu menacent déjà le financement des politiques publiques : nos retraites, notre système de santé, notre éducation mais aussi la transition énergétique et la gestion des crises humanitaires et migratoires (que d’autres manœuvres frauduleuses contribuent à déclencher). Qu’on y songe : 60 milliards d’€, c’est le manque à gagner annuel du fisc français et c’est à peu près le montant du déficit budgétaire.

L’enjeu, en somme, ce n’est pas comme on l’entend parfois d’accorder aux envieux la joie de plumer l’Oncle Picsou. C’est plutôt de retrouver le sens de l’intérêt général.

Réponses : entre autres, les activités offshore de banques telles que HSBC ou UBS – Un grand nombre de multinationales, dont les GAFAM – 600 milliards d’€.

Soirée Paradis Fiscaux

Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB)
Du 5 au 24 octobre 2018
9, rue des Capérans – 33000 Bordeaux
Billetterie : 09 86 40 07 29
contact@festivalbordeaux.com
Site Internet : https://fab.festivalbordeaux.com/fr/

Marché des Douves
4, rue des Douves – 33800 Bordeaux
Tél. : 05 35 38 16 06
contact : https://www.douves.org/contacts/ (formulaire en ligne)
Site Internet : https://www.douves.org/

Université populaire de Bordeaux
24, rue du 14 juillet – 33400 Talence
universitepopulairebordeaux@gmail.com
Site Internet : https://upbordeaux.fr/

Oxfam
Groupe local de Bordeaux : https://fr-fr.facebook.com/Oxfam.GL.Bordeaux/
Bordeaux@oxamfrance.org
Site Internet : http://www.oxfamfrance.org/

Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/soiree-paradis-fiscaux-au-marche-des-douves-un-compte-merveilleux
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram