La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Menu

Opéra « Manon » : destin tragique d’un sphinx brisé

Opéra Manon au Grand Théâtre de Bordeaux le 8 avril 2019 - Photo©Eric Bouloumié
Opéra Manon au Grand Théâtre de Bordeaux le 8 avril 2019 - Photo©Eric Bouloumié
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Jusqu’au 14 avril se joue au Grand théâtre de Bordeaux  » Manon « , opéra-comique en 5 actes de Jules Massenet,  l’un des plus populaires du répertoire français, créé à Paris en 1884 et inspiré du fameux et scandaleux roman  » Manon Lescaut  » publié 150 ans auparavant par l’Abbé Prévost. Cette production, qui a vu le jour à Genève en 2016, profite de Marc Minkowski  à la direction musicale accompagné d’Olivier Py à la mise en scène, pour un tandem audacieux de haut vol.

La modernité d’une épopée sulfureuse

C’est l’histoire de la jeune Manon, à la beauté et au charme évidents qui doit être conduite au couvent par son cousin Lescaut qui l’attend dans une auberge à Amiens. Le Chevalier des Grieux, qui croise son regard à sa descente de calèche, succombe immédiatement à son charme. Le coup de foudre réciproque les entraîne vers une escapade passionnelle à Paris. L’avidité de luxe et de plaisirs non satisfaits de la jeune femme avorte l’ydille. Elle n’hésite pas  à trahir l’amour et les serments  pour céder aux promesses du riche Brétigny. L’ingrate et

Opéra Manon au Grand Théâtre de Bordeaux le 8 avril 2019 - Photo©Eric Bouloumié
Opéra Manon au Grand Théâtre de Bordeaux le 8 avril 2019 – Photo©Eric Bouloumié

infidèle revient néanmoins vers son chevalier, prêt à rentrer dans les ordres par dépit. Ils mènent alors une vie de jeu et de luxure. Cela la conduit en prison. Sur le chemin de sa déportation vers la Louisiane, elle meurt finalement d’épuisement dans les bras de celui qu’elle n’a cessé d’aimer. C’est une oeuvre qui permet au metteur en scène certaines transpositions d’époque. C’est ainsi que l’on glisse aisément du 18ème siècle de l’abbé Prévost au 19ème siècle de Massenet pour aboutir à la mise en scène très contemporaine d’Olivier Py articulée autour du thème malheureusement intemporel de la jeune femme qui, pour survivre doit utiliser ses charmes. De la fortune à la misère, du boudoir à la prison, Manon incarne un personnage aussi nuancé que mystérieux. Ici l’oeuvre d’art devient une fenêtre sur le réel, sur un monde qui rejette, abuse et blesse, ou sur une certaine vision de ce monde. Les comportements n’étant pas tous moraux, l’oeuvre peut rendre compte des travers de l’homme, des comportement ignobles, loin de ce qui est lumineux et beau.

Une mise en scène audacieuse aux accents cinématographiques

Le rideau se lève sur un fond de nuit étoilée laissant immédiatement la place à un décor de rue populaire, bordée de  façades d’hôtels de passe et à une forêt de néons criards et aguicheurs. Sur plusieurs étages les chambres ouvertes laissent apparaître des filles de joie s’abandonnant aux bons plaisirs d’hommes avides de sensations charnelles. Le ton est donné. C’est une plongée de 2 heures 30 dans l’univers du sexe plus ou moins déguisé. Le contexte n’est pas forcément manichéen mais transpire néanmoins une forme d’opposition

Benjamin Bernheim, Alexandre Duhamel, Adèle Charvet et Laurent Croizier - le 8 avril 2019 - entretien avant représentation - Photo (c) Nathalie Gellibert pour KULTE
Benjamin Bernheim, Alexandre Duhamel, Adèle Charvet et Laurent Croizier – le 8 avril 2019 – entretien avant représentation – Photo (c) Nathalie Gellibert pour KULTE

entre la pureté et la dépravation , la raison et les pulsions ( de vie ou de mort) au fil des interactions de chaque protagoniste. Le ténor français Benjamin Bernheim fait merveille dans son rôle d’un Chevalier des Grieux à la croisée des émotions frénétiques et confirme sa voix  » pure et sans défaut du pianissimo délicat au fortissimo héroîque  » (Opera news). Lors la rencontre pré-représentation organisée par l’Opéra de Bordeaux, il confirme  » la nécessité d’une certaine solidité mentale et vocale pour chanter des Grieux car c’est un rôle assez long qui demande beaucoup de force, de longévité et d’endurance sur la soirée. «  Pari tenu et défie prodigieusement relevé. La soprano Amina Edris d’une voix claire, souple et aérienne incarne sublimement l’ambiguïté de cette sensuelle Manon, à la fois victime et complice d’une fatalité, en démission de moralité mais quête de grands sentiments, qui demeure un mystère jusqu’au bout.Le très charismatique baryton français Alexandre Duhamel livre avec force et puissance maîtrisées un Lescaut délicieusement détestable en vil proxénète. Il demeure que tous les chanteurs et le Choeur de l’Opéra ont servi avec brio la théâtralité de la musique de Massenet. Retenons l’esthétique épurée de cette scène en noir et blanc où, derrière un fond de lune géante, 4 silhouettes se meuvent lascivement en transparence, incarnation des fantasmes d’un des Grieux méditatif en proie aux tourments de l’âme. C’est du reste à cet instant qu’une nudité intégrale , crue mais non vulgaire s’est invitée sur scène.

Ce qui interpelle très vite dans le format, c’est cette similitude avec l’esthétique des comédies musicales ainsi qu’un jeu de comédien très présent chez les chanteurs. Le spectaculaire décor évolue en plan-séquences. La prouesse technique de ces changements de tableaux est plus que louable lorsque l’on sait que s’opèrent plus de 40 variations durant la représentation. Ces magiciens de l’ombre ont du reste pu être applaudis car leur prestation méritait leur présence sur scène au salut final sans oublier également le travail d’orfèvre de la Régie générale au Lyrique emmenée par Gabrielle Laviale.

Il est toujours fort agréable d’être surpris et interpellé quand de surcroît le talent est au rendez-vous dans sa globalité. Laissez-vous donc emmener au pays des dérives, vous devriez apprécier, tout comme le public conquis de ce 8 avril qui a multiplié les rappels.

Opéra  » Manon  » de Jules Massenet – Grand Théâtre de Bordeaux

Prochaines dates de représentations :

  • Mercredi 10 avril 2019 à 20h00
  • Vendredi 12 avril 2019 à 20h00
  • Dimanche 14 avril 2019 à 15h00
Lieu :
Grand-Théâtre de Bordeaux
Place de la Comédie, 33 000 Bordeaux
Accès : tram B arrêt  » Grand Théâtre  »

Renseignements et réservations :
Opéra National de Bordeaux

Grand-Théâtre – Place de la Comédie, 33025 Bordeaux cedex
Tél. : 05 56 00 85 95
https://www.opera-bordeaux.com/
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin