La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Menu

Numéro Une : un film engagé contre un univers machiste impitoyable des grandes entreprises

Tonie Marshall signe avec " Numéro Une " un fidèle portrait de la société des grands pouvoirs économiques très machiste - Photo DR
Tonie Marshall signe avec " Numéro Une " un fidèle portrait de la société des grands pouvoirs économiques très machiste - Photo DR
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Tonie Marshall signe ici un joli portrait réaliste de la dure vie que l’on mène à une grande chef d’entreprise qui a de l’ambition. De passage à Bordeaux pour la promotion du film, revenant juste du festival de Toronto où son film a été sélectionné, la réalisatrice et actrice franco-américaine (seule à avoir reçue à ce jour un Oscar de la meilleure actrice) nous a livré ses sentiments sur son film qui dénonce ces écarts machistes extrêmes dans le milieu du pouvoir économico-politique à très niveau, où les coups bas et autres atteintes à la vie privée sont monnaie courante.

Emmanuelle Devos campe donc le personnage d’Emmanuelle Blachey, une brillante membre d’un  » COMEX  » d’une grande entreprise, entendez comité exécutif qui entoure le PDG. Une brillante et ambitieuse femme à ce niveau, à qui l’on convainc de briguer, à travers un club parisien de femmes dirigeantes d’entreprises, menée de main de maître dans un gant de velours par une personnalité, Francine Bergé alias Adrienne Postel-Devaux, qui veut passer la main à Véra Jacob jouée par  Suzanne Clément. Convaincue mais non sans mal, la patronne va se lancer dans cette course discrète et stratégique mais de réseau, et devoir faire face à des pratiques et manigances où son rival, Jean Beaumel joué par Richard Berry, va utiliser contre elle une affaire concernant un proche collaborateur à qui elle obtient une promotion pour son travail, et ensuite un problème personnel passée…

Tous les moyens sont bons, les atouts féminins aussi

Le tableau semble très réaliste, selon Tonie Marshall qui s’est faîte beaucoup aidée des connaissances profondes d’Anne Lauvergeon (à la tête de Cogema de 1999 à 2011) en

matière de direction d’entreprise de très haut niveau et de ces pratiques en tous genres, dans un milieu hyper-dominé par les hommes, tout en l’aidant à faire la part des choses entre ce qui était réaliste et ce qui ne l’était pas. Cette dernière, qui considère que  » la société n’est pas particulièrement féministe « , a permis à la réalisatrice-actrice de s’immerger pour se rendre compte à quel point en rencontrant beaucoup de patrons avec elle… Mais reconnaissant également que les femmes se mettent parois un frein. Mais les armes qui permettent de vaincre sont également à la portée des femmes, et outre les compétences, la sensibilité, la finesse de faire et de dire, et aussi la séduction en sont de terriblement efficaces.

A remarquer la grande performance d’actrice d’Emmanuelle Devos, formidable dans ce

Tonie Marshall signe avec " Numéro Une " un fidèle portrait de la société des grands pouvoirs économiques très machiste - Photo DR
Tonie Marshall signe avec  » Numéro Une  » un fidèle portrait de la société des grands pouvoirs économiques très machiste – Photo DR

rôle, et qui a appris le chinois pendant 6 mois, en aboutissant apparement à une maîtrise de cette langue si éloigné de nos langues latines. Et aussi le casting relativement exceptionnel. Tonie Marshall sait donc rassembler et diriger.

Synopsis

Emmanuelle Blachey est une ingénieure brillante et volontaire, qui a gravi les échelons de son entreprise, le géant français de l’énergie, jusqu’au comité exécutif. Un jour, un réseau de femmes d’influence lui propose de l’aider à prendre la tête d’une entreprise du CAC 40. Elle serait la première femme à occuper une telle fonction. Mais dans des sphères encore largement dominées par les hommes, les obstacles d’ordre professionnel et intime se multiplient. La conquête s’annonçait exaltante, mais c’est d’une guerre qu’il s’agit.

Numéro Une
Date de sortie 11 octobre 2017 (1h 50min)
De Tonie Marshall
Avec Emmanuelle DevosSuzanne ClémentRichard Berry
Genre Comédie dramatique
Nationalité Français
Pyramide distribution – Groupe Unifrance

Tous les détails sur le film ici

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin