gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-113531009-1');

Nicolas Florian au contact des habitants sur les lieux culturels de Bordeaux Bassins à flots et Bacalan

Le maire de Bordeaux Nicolas Florian est allé à la rencontre des habitants des quartier Bordeaux Maritime (le regroupement de Bassins à flots et de Bacalan) et des de ses lieux culturels et de sortie samedi dernier, dans le cadre de l’opération  » Un jour, une nuit «  : l’occasion de parler du ‘ vivre ensemble ‘, et donc particulièrement de nuisance sonore…

Une bonne centaine de participants était au rendez-vous fixé par le maire et son équipe (dont Alexandra Siarri, adjointe au maire chargée de la Ville de demain, cohésion sociale et territoriale et Pierre-Gaëtan Njikam Mouliom, adjoint au maire chargé des partenariats avec l’Afrique, et de la francophonie Maire adjoint du quartier Bordeaux Maritime et maire adjoint du quartier).Vers 17h, l’accueil s’est fait en musique grâce à Francis Vidal (fondateur et directeur de l’association de production musicale Allez Les Filles, qui est entre autre à l’origine du festival Bordelais  » Relâche  » et  » Soul Tram « , une opération d’animation musicale et de prévention d’addiction à l’alcool dans le tram), et l’association  » Tim Bodé «  dirigée par Jair Mendes, devant la péniche discothèque et restaurant  » La Dame «  (ex-  » Dame de Shangai « ). Après un discours de bienvenue et de présentation de l’opération Un jour une nuit par le maire de Bordeaux à l’intérieur de cette même péniche, celui-ci s’est ouvert aux questions des habitants, qui ont préféré l’interpeller tout en discrétion, un par un, pendant le verre de bienvenue.

Interview vidéo de Nicolas Florian, maire de Bordeaux dans le cadre de l’opération  » Un jour, une nuit «  :

Si Nicolas Florian affiche son ouverture au dialogue concernant leur problèmes du quotidien, il n’en reste pas moins conscient des problèmes de nuisances que subissent les riverains, comme en témoigne son interview vidéo ci-dessus. La déambulation de visites et rencontres s’est poursuivie, sans le maire également accaparé par la Nuit des musées, à la discothèque Le Théâtro, puis à l’iBoat, aux Halles de Bacalan, pour finir aux Vivres de l’Art.

Reste donc à trouver l’équilibre entre habitants cherchant le repos durable et commerçants souhaitant des affaires viables.