La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Menu

LIVRE • « Lectio Letalis », un 2ème thriller pour le bordelais Laurent Philipparie : « Le diable est dans les détails »

Le 3ème thriller, en cours d'écriture, aura pour environnement le milieu des cabarets et le monde du spectacle : de la magie - ou de la sorcellerie - en perspective ? - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE
Le 3ème thriller, en cours d'écriture, aura pour environnement le milieu des cabarets et le monde du spectacle : de la magie - ou de la sorcellerie - en perspective ? - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

En pleine écriture de son 3ème roman, Laurent Philipparie  nous a reçu dans un cabaret bien connu en région bordelaise, le Grain d’Folie à Artigues, dont le milieu professionnel et l’ambiance vont servir de décor. L’auteur aime les détails, et sait les orchestrer à souhaits, grâce à ses connaissances professionnelles : il est diplômé de criminologie et capitaine de police. Ce qui vous assure un certain réalisme, et vous plonge d’autant mieux dans ses histoires. Lectio Letalis va vous glacer le sang de détails diaboliques.

Synopsis

Paris. Un assistant d’édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C’est la 3ème fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d’édition. Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l’assassinat atypique d’un psychiatre massacré par un rapace, dans son cabinet, en pleine consultation. 2 affaires éloignées en tout point, et pourtant. Un nom apparaît des deux côtés. Celui d’Anna Jeanson, qui fut, dix ans plus tôt, l’unique survivante d’un suicide collectif survenu dans une secte dressant des animaux à tuer. Un livre et des oiseaux qui tuent, personne ne pourrait y croire. Mais sous la plume de Laurent Philipparie, capitaine de police, tout est si vrai que c’en est effrayant.

Un pro du crime à la plume acérée

Sur fond d’un  » mal qui touche tout le monde « , l’intrigue est construite autour de rapaces entraînés à tuer et de plongée sous-marine. Laurent Philipparie, officier de police connait bien les affaires criminelles et ses méandres psychologiques, au quotidien. c’est donc avec une certaine facilité et un réalisme impressionnant qu’il écrit ses thrillers, plongeant aisément le lecteur dans un cocon d’imagination et dans des situations prenantes. Pour autant, le policier-auteur, s’il met des détails parfois techniques avec du jargon de police et judiciaire écrit dans un style tout-à-fait accessible : les ambiances

Le 3ème thriller, en cours d'écriture, aura pour environnement le milieu des cabarets et le monde du spectacle : de la magie - ou de la sorcellerie - en perspective ? - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE
Le 3ème thriller, en cours d’écriture, aura pour environnement le milieu des cabarets et le monde du spectacle : de la magie – ou de la sorcellerie – en perspective ? – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

sont posées, on fait clairement et petit-à-petit connaissance avec les principaux protagonistes, et l’intrigue du scénarii (regroupant les 2 histoires criminelles) est amenée habillement, patiemment, avec juste ce qui’l faut doigté et de poigne en même temps. Laurent Philipparie signe ses ‘ crimes ‘ avec sa plume qu’il transforme en une arme redoutable, pour le plus grand plaisir des amateurs du genre, et donc tout aussi bien à destination des curieux et novices du polar.

 » Le diable est dans les détails « 

Ce 2ème roman est une suite au 1er, mais se lit aussi sans avoir forcément lu le 1er. Passionné de voyages et soucieux du moindre détail, Laurent Philipparie vous apporte son regard méticuleux  » en partant d’une idée, qui doit surprendre. Avant d’être auteur, je suis un lecteur assidu de polars « , un lecteur bien attentif au fond comme à la forme, tout en se faisant aider par d’autres auteurs avisés avec qui il est en contact. Et en tenant compte aussi des observations des lecteurs de son 1er roman. Tout en s’amusant à vous faire vivre les intrigues dans des lieux connus des Bordelais et aussi des habitants de la région (celui-ci se finit sur la côte girondine), Laurent Philipparie nous tient en haleine avec ce mot de la fin  » Le diable est dans les détails « . Le ton est donné pour vivre ses histoires alambiquées, qu’il assure être des fictions. Le 3ème thriller, en cours d’écriture, aura pour environnement le milieu des cabarets et le monde du spectacle : de la magie – ou de la sorcellerie – en perspective ?

Les éditions Belfond tiennent en main un auteur qui connait son sujet, a la passion de l’écriture accessible, tout en profitant de détails extrêmement réalistes. Une mention légale en conclusion : attention à l’addiction aux thrillers de Laurent Philipparie, un auteur bordelais à suivre de près. Enfin, pas de trop près quand même…

Auteur : Laurent Philipparie
Editeur : Belfond
Date de sortie : 17 janvier 2019
19,90 €

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin