La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Menu

L’Hermione en escale à Bordeaux : un vent de liberté francophone

L'Hermione à Bordeaux - Photo (c) Stephan Foltier pour KULTE
L'Hermione à Bordeaux - Photo (c) Stephan Foltier pour KULTE
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

La journée d’hier avait pris un air d’été pour accueillir l’Hermione, cette très célèbre frégate historique, venue se mettre à quai en début d’après-midi au niveau du Hangar 15 de Bordeaux. Partie le 30 janvier 2018 pour un périple au long court de l’Atlantique à la Méditerranée, elle regagnera le 17 juin Rochefort, son port d’attache, après 12 escales. En fil rouge de l’aventure, le thème  » Libres ensemble «  a permis à 100 jeunes mobilisés, par la Francophonie au titre de gabiers volontaires, de partager des valeurs de paix et de solidarité.

L’Hermione : hommage à La Fayette, champion des libertés

Ce voilier chargé de symboles est bien l’aboutissement d’un projet colossal de passionnés d’histoire et de vieux gréements mais demeure avant tout une aventure humaine fédératrice. Ainsi nait, en 1992, l’Association Hermione-La Fayette sous l’impulsion de 3 hommes (l’académicien Erik Orsenna, l’américain Benedict Donnelly et Jean-Louis Frot alors maire de Rochefort), qui ont en commun ces valeurs humanistes en résonance avec l’esprit de La Fayette, ardent défenseur des droits, de légalité et de la l’équité. Il demeure le superbe  engagé au service des insoumis. Il fallut du panache pour

traverser les océans et se mettre au service d’un combat pour l’indépendance. Il en a fallu tout autant pour s’investir, 17 ans durant, dans la construction insensée de cette reconstitution fidèle de la mythique frégate qui reste aujourd’hui la plus grande réplique authentique au monde. Il en a été requis encore plus pour imaginer ce voyage-mémoire et  repartir traverser l’océan en 2015 sur les traces du célèbre Général pour célébrer l’amitié franco-américaine.

 » Libres ensemble  » : un projet 2018 qui forge des citoyens du monde

L’arrivée de l’Hermione, sous les regards émerveillés des promeneurs rassemblés sur les quais, a été l’occasion de réunir sur le pont les différents acteurs et partenaires d’une aventure humaine riche en

Les gabiers à l'oeuvre sur l'Hermione - Photo (c) Nathalie Gellibert pour KULTE
Les gabiers à l’oeuvre sur l’Hermione –
Photo © Nathalie Gellibert pour KULTE

expériences, émotions et apprentissages.Comme à chaque escale, les gabiers n’ont pas failli à leur rituel de bienvenue : accrochés aux cordages, ils ont entonné leurs chants de marins pour une invitation au voyage. Véronique Taveau, directrice de la communication des instances de la Francophonie, se félicite  de la collaboration avec l’association Hermione-Lafayette et du mouvement ‘Libres ensemble’ créé 2 ans plus tôt en réaction aux attentats pour défendre les valeurs telles que la tolérance, la diversité et le respect. C’est ainsi qu’une centaine de jeunes gabiers de 34 états membres de la Francophonie, (du Vietman, du Mali, de l’Egypte ou de Moldavie …) ont été recrutés et formés pour devenir les ambassadeurs d’une vision d’un monde plus pacifique et libertaire.Ces novices de la mer venant d’horizons sociaux professionnels hétéroclites n’hésitent pas à affronter avec courage et dépassement de soi tous les défis. A noter le très joli partenariat avec Cartooning for Peace  présidé par le dessinateur Plantu (ami du commandant) qui va produire une

Interview du commandant de l’Hermione Yann Cariou, de Véronique Taveau, directrice de la communication de l’OIF (organisation internationale de la francophonie),  Bruno Gravelier, vice-président de l’association Hermione-Lafayette et Dan Hall, Consul général des Etats-Unis à Bordeaux :

exposition en libre accès dans les locaux du journal Sud Ouest autour de dessinateurs oeuvrant sur le thème  » Voguer et dessiner pour la paix « . Bruno Gravellier, le superintendant de bord, témoigne de ces rencontres à dimension hautement affective avec la population lors des escales. L’engouement a systématiquement été au rendez-vous avec notamment environ 20 000 visiteurs à Sète et 10 000 à Pasaia. La performance est d’autant plus honorable que le budget conséquent, atteignant les 1 800 000 €, a été entièrement financé  par l’association. Il salue le soutien des bénévoles en nombre et la très forte mobilisation des médias. Stéphan Delaux, adjoint au président de Bordeaux-Métropole en charge du tourisme, est revenu sur l’  » importance pour Bordeaux de ces valeurs rappelant entre autre que la prochaine saison culturelle sera sur le thème de la liberté « . 

Soyons donc libres ensemble. Nous ne pouvons que féliciter cette initiative humaniste qui vogue au large vers le rapprochement des peuples en éveil de conscience et souhaitons longue vie à L’Hermione qui se fait magnifiquement écho du passé pour magnifier notre présent dans ses voyages poétiques.

L’Hermione
Départ de l’Hermione de Bordeaux : le 14 juin passage sous le pont Chaban-Delmas à 20h20
Visite du pont supérieur et rencontre avec l’équipage
Conditions d’accès et tarifs :
Du 8 au 14 juin, 100 personnes par créneau d’une demi-heure
5 € pour les adultes, 2 € pour les 6-15 ans, gratuit pour les moins de 6 ans
Contact :
info@hermione.com – 
Tel : 05 56 82 07 07
Site officiel : https://www.hermione.com/accueil/

Association France-Lafayette
Arsenal Maritime – Place Amiral Dupont, 17308 Rochefort
Tel : 05 46 82 0707

 

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin