Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/les-anting-anting-et-leurs-porteurs-exposes-au-musee-du-quai-branly
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram

Le musée du quai Branly – Jacques Chirac nous a habitué à des expositions peu banales, intimement liées aux arts premiers. C’est ainsi qu’il met aujourd’hui à l’honneur les amulettes philippines  » Anting-Anting « , mis en scène dans l’exposition aux portraits de leurs propriétaires photographiés. La culture du peuple Philippin rejoint ainsi ses croyances à travers des objets qui sont bien plus que de la décoration.

Exposition sacré-ment vivante 

Quelques " Anting-Anting " à vendre au marché de Quiapo à Manille - Photo D

Quelques  » Anting-Anting  » à vendre au marché de Quiapo à Manille – Photo © Dino Dimar, Manila

Des héros philippins aux dirigeants des cultes millénaires, en passant par les soldats, les policiers et les rebelles des temps modernes, les amulettes sont donc exposées à travers un parcours composé de photographies d’archives et de séquences de rituels filmées. L’esprit de l’exposition se focalise relativement autour du système de croyance philippin lié aux Anting-Anting. Le parcours s’ouvre ainsi sur la présentation du vieux quartier de Quiapo à Manille, centre spirituel majeur pour des millions de Philippins catholiques et où un grand nombre d’Anting-Anting sont vendus. Le visiteur est ensuite amené à découvrir l’histoire du plus ancien et du plus important symboles d’Anting-Anting, l’Infinito Sa Bato, référence à la résilience

Photo © Dino Dimar, Manila

Photo © Dino Dimar, Manila

des croyances animistes locales face à l’avènement du christianisme. Enfin l’exposition explore l’évolution de ces amulettes au travers des époques, analyse les signes et symboles obscurs qui les ornent et s’arrête notamment sur la figure du héros national des Philippines, José Rizal, motif récurrent des Anting-Anting. La fabrication continue de ces médaillons et leur activation rituelle sont la preuve que ces talismans exercent un rôle central dans la psyché des Philippins contemporains.

Histoire(s) et croyance(s)

Fusion de plusieurs croyances, ces amulettes sont les témoignages incontournables de l’histoire et des influences qui ont façonné la culture des Philippines, et le produit d’un  mélange syncrétique de croyances animistes précoloniales, de catholicisme populaire et de tradition cabalistique et maçonnique. Sources de force et de pouvoir, ils ont figuré en bonne place pendant la Révolution philippine de 1898, ainsi que lors des révoltes millénaristes et paysannes. Jusqu’à ce jour, ils sont portés par les policiers, les soldats et les membres des cultes secrets comme moyen de protection.

Anting-Anting, l’âme secrète des Philippins

Informations pratiques

Installation – Atelier Martine Aublet au musée du quai Branly – Du 12 mars 2019 au 26 mai 2019

Commissaire de l’exposition : Floy Quintos, écrivain, scénariste, acteur et metteur en scène philippin

Tarifs :
Plateau des collections
Plein tarif : 10,00 € – Tarif réduit : 7,00 €
Billet jumelé
Plein tarif : 12,00 € – Tarif réduit : 9,00 €

Et toujours, jusqu’au 7 avril 2019 : pour la 1ère fois en France, une exposition sur l’art méconnu de la vannerie japonaise en bambou et raconte l’histoire d’un panier devenu sculpture. Mezzanine Est
Commissaire de l’exposition : Stéphane Martin, président du musée du quai Branly – Jacques Chirac.

Musée du quai Branly – Jacques Chirac
37 Quai Branly, 75007 Paris
Site internet : http://www.quaibranly.fr/
Tél. : +33 (0)1 56 61 70 00
Musée ouvert de 11h à 19h

 

Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/les-anting-anting-et-leurs-porteurs-exposes-au-musee-du-quai-branly
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram