Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/le-voyage-en-italie-tribulations-de-lame-au-fil-du-chemin
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram

Depuis jeudi dernier, le Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine accueille une très poétique production du Centre Dramatique National Nancy Lorraine en partenariat avec le théâtre de la Manufacture, également à Nancy. Michel Didym a eu la lumineuse idée de mettre en scène la chevauchée humaniste de l’écrivain et philosophe bordelais d’adoption Michel de Montaigne, au cours du périple de 17 mois entrepris en 1580, qui le mena d’Aquitaine en Italie, la souvent bien nommée  » le jardin de L’Europe « .

Michel de Montaigne l’aventureux : une vie bouillonnante et itinérante

Cet insatiable lecteur voit le jour en Dordogne en 1533 dans une famille de riches commerçants bordelais récemment anoblis, les Eyquem. Il entame en 1554, à la cour des aides de Périgueux, un cursus professionnel au sein de la magistrature de la province de Guyenne qui le mène en 1556 au parlement de Bordeaux occuper un poste de conseiller pendant 13 ans, devenant même par 2 fois maire de  » la belle endormie  » de 1581 à 1585. Son caractère

Pièce " Voyage en Italie " le 27 mars 2019 au Tnba - Photo © Eric Didym

Pièce  » Voyage en Italie  » le 27 mars 2019 au Tnba – Photo © Eric Didym

fougueux et indépendant l’éloigne d’une destinée possible où il aurait pu se perdre dans les conventions des missions à la cour du Roi. Diplomate de 1er rang, il sera néanmoins promu après sa retraite en 1571 en gentilhomme de la chambre du Roi, avec le titre de chevalier de l’ordre de Saint-Michel. Sa liberté, il l’acquiert par un scepticisme salvateur à l’égard des fausses valeurs. L’impermanence d’une vie éphémère, ce présent vécu comme une irréelle réalité le poussent à croquer l’intensité d’une existence en quête de plaisir et de découvertes au gré de fréquents périples équestres. Son amitié marquante  avec Etienne de la Boétie (qui meurt rapidement, 4 ans plus tard, de la peste)aussi courte et fulgurante qu’une étoile filante, vient appuyer ce sentiment d’urgence d’expériences. Il en résultera quelques jolies phrases : Parce que c’était lui, parce que c’était moi « ,  »  La préméditation de la mort est préméditation de la liberté.  De cette introspection de l’âme en découlera la pièce majeure de sa vie : dans la célèbre tour-bibliothèque de son château, il lit, étudie et commence à rédiger son chef d’œuvre, les Essais, dès 1572. Ce travail (malheureusement condamné par le Saint-Office en 1600) ne s’achèvera qu’à sa mort vingt ans plus tard, en 1592. 

KULTE - Carré in post 125

3 hommes sur la route du sens de l’existence

D’emblée, la scène s’offre au spectateur épurée. Sur le plateau ouvert, un arbre sans feuilles, tel une sculpture figée dans l’espace-temps, planté dans un carré d’herbes clairsemées, tend ses branches tortueuses et faméliques vers les cieux étoilés. C’est déjà une promesse de voyage vers l’essence de l’essentiel. De cet univers fantomatique surgit Montaigne ( Luc-Antoine Diquéro) sur son blanc destrier, accompagné de son secrétaire (Bruno Ricci), son palefrenier ( Loïc Godec) et de la poule prestement libérée pour une escapade espiègle. Les voici faisant halte sous les étoiles prêts à nous offrir 90 minutes de considérations philosophiques, d’observations sur la vie quotidienne, les moeurs, les institutions politiques et religieuses des pays traversés. L’exploration de ce  » Journal de Voyage  » livre une superbe prestation pleine de panache et

Pièce " Voyage en Italie " le 27 mars 2019 au Tnba - Photo © Eric Didym

Pièce  » Voyage en Italie  » le 27 mars 2019 au Tnba – Photo © Eric Didym

de profondeur. La nuit, sous les astres, la pensée s’aiguise et se libère. Les 3 comédiens  évoquent le périple au travers d’une France tourmentée par les guerres de religion, avant de chevaucher vers Bâle en Suisse, Munich en Allemagne, et enfin Venise et Rome en Italie. Cela pourrait prendre des allures de documentaire quasiment etnographique mais c’est également une cure de la Lorraine aux villes d’eaux de Toscane pour tenter de soigner la gravelle dont Montaigne souffre depuis plusieurs années. Les yeux voient, le corps ressent et la pensée s’imprègne. Elle s’étoffe et se nourrit de cette transcendance de la douleur afin d’atteindre une forme de sagesse. Le charnel se met au service de l’impalpable mais l’âme sublime l’expérience. Au coin du feu, dans leur proximité, les 3 protagonistes distillent avec talent cette ode à l’existence teintée de nécessaire acceptation d’altérité non dépourvus de pointes d’humour et de grivoiseries épicuriennes. 

Au final, c’est un passionnant chemin méditatif qui questionne encore une fois le positionnement d’une humanité en errance et itinérance, servi par une mise en scène efficace et des comédiens ayant su mettre en valeur la force littéraire d’une oeuvre définitivement intemporelle. 

 » Le voyage en Italie  » au Tnba jusqu’au 30 mars 2019

Prochaines dates de représentation :

Le vendredi 29 mars à 20h30
Le samedi 30 mars à 19h00

Tnba
Place Renaudel, 33032 Bordeaux Cedex
www.tnba.org/

Accès
Tram C : arrêt Sainte-Croix ou Tauzia
Tram B : arrêt Victoire + 10 min à pied
Bus Ligne 16, 1, 11 et 58, arrêt place André-Meunier
VCub Stations devant le TnBA et devant le Conservatoire Jacques Thibaud – Quai Sainte-Croix

 

 

Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/le-voyage-en-italie-tribulations-de-lame-au-fil-du-chemin
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram