Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/lanthropocene-espoir-ou-chaos
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram

Pour sa 4e édition, le festival Climax (ex- Ocean Climax) a débuté hier au Rocher de Palmer de Cenon, avec une 1ère conférence d’envergure questionnant la volonté ou la capacité de l’homme à vivre en harmonie avec la nature. Chacun à leur tour, les 4 intervenants spécialistes ont mis en avant, en faisceaux croisés, cette emprise de l’homme sur la Terre, modifiant les écosystèmes depuis 200 000 ans, et les dernières conséquences alarmantes qui en résultent.

Rémi Beau, doctorant en philosophie environnementale à l’Université Paris 1 Panthéon– Sorbonne, Sabrina Krief, primatologue, maître de conférences au Musée de l’Homme, Bernard CressensPrésident du Comité Français de l’Union internationale pour la conservation de la nature en France et Patrick Viveret, philosophe et essayiste alter-mondialiste, chroniqueur pour la revue Territoires débattaient ensemble hier jeudi, dans la grande salle du Rocher de Palmer à Cenon (à cet endroit exceptionnellement pour le 1er jour).

Une nouvelle ère teintée d’urgence climatique

L’Anthropocène est un terme relatif à la chronologie de la géologie proposé pour caractériser l’époque de l’histoire de la Terre qui a débuté lorsque les activités humaines ont eu un impact global significatif sur l’écosystème terrestre. Ce terme a été popularisé à la fin du XXème siècle par le météorologue et chimiste de l’atmosphère Paul Josef Crutzen, prix Nobel de chimie en 1995, pour désigner une nouvelle époque géologique, qui aurait débuté selon lui à la fin du XVIIIème siècle avec la révolution industrielle, et succéderait ainsi à l’Holocène. L’Anthropocène serait la période durant laquelle l’influence de

KULTE - Carré in post 125

Conférence "A l'âge de l'anthropocène, l'homme peut-il vivre en harmonie avec la nature ? " Festival Climax 2018 au Rocher de Palmer-Cenon/ Intervenants Rémi Beau-Sabrina Krief-Bernard Cressens-Patrick Viveret Photo (c) Nathalie Gellibert pour KULTE

Conférence « A l’âge de l’anthropocène, l’homme peut-il vivre en harmonie avec la nature ?  » Festival Climax 2018 au Rocher de Palmer-Cenon/ Intervenants Rémi Beau-Sabrina Krief-Bernard Cressens-Patrick Viveret
Photo (c) Nathalie Gellibert pour KULTE

l’être humain sur la biosphère a atteint un tel niveau qu’elle est devenue une  » force géologique «  majeure capable de marquer la lithosphère. Rémi Beau rappelle que la reconnaissance de cette nouvelle ère (encore controversée par de nombreux géologues) est cruciale pour mettre en avant la façon dont les hommes ont transformé en profondeur et au niveau le plus global la planète. Nous serions donc rentrés dans une nouvelle époque  » humaine « , une époque dans laquelle les hommes ne s’adaptent plus simplement à leur environnement planétaire mais façonnent l’histoire de la Terre elle-même, en profondeur et durabilité. La reconnaissance du caractère irréversible à l’échelle humaine placerait donc l’homme face à ses responsabilités. Rémi Beau questionne alors :  » l’idée d’anthropocène contient-elle des ressources théoriques permettant d’avancer en direction de la réalisation de formes de vie plus harmonieuses avec la nature « . Dans cette optique, il est essentiel de mettre fin à une forme de déni entourant la question environnementale. Deux grandes interprétations émergent alors : la 1ère, radicalement catastrophiste, considère qu’un seuil a été franchi, nous condamnant à un effondrement violent et global. Ceci génère fatalement l’attentisme et l’inaction. La 2ème propose à l’inverse une forme de  » solutionisme «  technologique et notamment de géo-ingéniérie. Le problème, c’est que ni l’une ni l’autre n’ouvre de nouveaux modèles. Mais alors que reste-t-il de la nature ? comment penser la Terre dans un monde  » post naturel  » ?

L’optimisme actif : dernier rempart à la folie destructrice

Bernard Cressens revient sur la nécessité d’améliorer l’état des connaissances et de mettre en place des actions. Malheureusement, malgré les bonnes idées, on se retrouve incapable d’enrayer la perte de la biodiversité. Comme il le déplore, ces 100 dernières années restent indéniablement le témoin d’une incapacité à vivre en harmonie avec la nature. Les humains pèsent inexorablement sur les cycles naturels avec la totale incapacité de les remplacer. Ces bouleversements majeurs devraient conduire  130 000 000 de personnes en errance avec toutes les tensions sociales que cela suppose. Force est de constater que l’augmentation des gaz à effet de serre, l’épuisement des ressources naturelles, l’explosion démographique, les budgets pour l’armement exponentiels (plus 20% cette année), les pollutions en tous genres (comme les pesticides qui , suite au dernier Grenelle de l’environnement devaient diminuer de 50% et qui ont augmenté de 12 %) offrent un triste bilan. La seule donnée en décroissance vertigineuse est le  » vivant « , et ce, malgré des soubresauts d’initiatives locales. Sabrina Krief, qui travaille depuis 20 ans avec les chimpanzés sauvages en Ouganda, ne peut que constater que les 7 espèces répertoriées sont en grand danger d’extinction suite à la destruction de la forêt tropicale. Ce lieu est pourtant un havre d’harmonie entre l’homme et son écosystème via des systèmes de vie traditionnels, hélas insidieusement contaminés par nos modes de vie moderne. Pointée du

doigt, l’économie libérale, avec en critère le PIB, génère volontairement de la destruction afin de reconstruire. Ce PIB perverti participe à l’enrichissement des pays pour le bénéfice d’une minorité avide alors que l’indice de développement humain stagne.En réalité,

Conférence " A l'âge de l'anthropocène, l'homme peut-il vivre en harmonie avec la nature ? " Festival Climax 2018 au Rocher de Palmer-Cenon - Intervenants : Rémi Beau, Sabrina Krief, Bernard Cressens et Patrick Viveret - Photo © Nathalie Gellibert pour KULTE

Conférence  » A l’âge de l’anthropocène, l’homme peut-il vivre en harmonie avec la nature ?  » Festival Climax 2018 au Rocher de Palmer-Cenon – Intervenants : Rémi Beau, Sabrina Krief, Bernard Cressens et Patrick Viveret – Photo © Nathalie Gellibert pour KULTE

nous sommes loin d’être  » Homo Sapiens  » au sens sage et savant du terme, nous en sommes encore au stade d’  » Homo Faber « , celui qui fait. Comme le cite justement Bernard Cressens :   » La science sans conscience n’est que ruine de l’âme « . Afin de défendre la biodiversité, il est majeur de respecter la différence. Afin de vivre en harmonie avec la nature, il faut implicitement vivre ensemble sans barrières ni étiquettes. En résonance, Patrick Viveret  insiste sur le fait que l’humanité aujourd’hui est menacée par sa propre inhumanité, par sa propre barbarie intérieure. L’humanité semble donc être à un carrefour critique de son histoire. Afin d’avancer dans la direction positive, il doit donc tendre vers une humanisation politique, culturelle et universelle  » en quittant la logique de la survie pour celle de la pleine vie « . Conscient de sa fragilité et bannissant toute rivalité, l’homme peut alors tendre vers la quête de l’émerveillement.  » C’est sur ce fondamental que le logiciel politique doit être reconstruit avec en moteur central la question de la sagesse « . NOUS sommes acteurs du changement. C’est en réunissant toutes les volontés individuelles et collectives que nous pourrons assurer la nécessaire réconciliation avec la planète.

Pour conclure, citons Holmes Rolston, professeur honoraire de philosophie à l’université d’État du Colorado. reconnu pour ses travaux sur l’éthique environnementale   :  » Mieux vaut penser l’harmonie que le contrôle « .

Festival Climax du 06 au 09 septembre 2018
climaxfestival.fr/

Lieu et accès
Espace Darwin
Caserne Niel – 87 quai des Queyries, 33100 Bordeaux

Privilégiez les modes de déplacement doux : vélo, marche à pied, transports en commun (tram, bus) ou en scooter électrique avec Yugo (pas de parking)
Tramway : Ligne A – Direction La Gardette ou Floirac Dravemont, arrêt Stalingrad ou Jardin Botanique
Bus : Lignes 45,50, 91,92 – Arrêt Bouthier
Piste cycable tout le long du quai des Queyries depuis Stalingrad-Borne V3 Parc aux Angéliques

Vendredi 7 septembre à Darwin

Conférence 4 : surpêche, pollution, déforestation… La biodiversité en péril
11h30 à 13h

Intervenants : Stéphane Ringuet – Responsable du Programme Commerce des Espèces Sauvages chez WWF France Frédéric Le Manach – Directeur scientifique de Bloom Serge Lopez – President de Wildlife Angel Laurent James – Sea shepherd Animateur : Thomas Binet – Fondateur et Directeur de Vertigo Lab
 
Conférence 5 : architecture et urbanisme – Quel accueil pour les réfugiés ?
14h30 à 16h
Intervenants : Cyrille Hanappe, architecte Paul Rolland, Architecte – 2PM architectures, Alex Mafhoudi, Zadiste, squatteur – Pascal Lafargue, président d’Emmaüs Gironde – Animateur : Philippe Barre, co-fondateur de Darwin Éco-système

Samedi 08 septembre à Darwin

Conférence 6 : des raisons d’espérer, la nature plus forte que tout
9h à 11h
Intervenants : Pascal Picq, paléoanthropologue et maître de conférence au Collège de France, Christophe Aubel, directeur de l’Agence Française pour la Biodiversité, Gilles BŒUF, biologiste, professeur à l’université Pierre-et-Marie Curie et président du Muséum national d’histoire naturelle de 2009 à 2015, Jean-David Abel, vice-président du France Nature Environnement, responsable du réseau Biodiversité et responsable de la mission Loup de FNE
 
Conférence 7 : quel nouveau contrat social avec le vivant ?
11h15 à 12h45
Intervenants : Benjamin Joyeux, journaliste et membre du Rassemblement des écologistes pour le vivant, Virginie Maris, philosophe de l’environnement, chercheur au CNRS dans le Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive à Montpellier Nicolas Blain, juriste de l’environnement et fondateur chez Droits de la Nature,  Aurélien Barrau, astrophysicien, Enseignant-chercheur à l’Université Grenoble Alpes

13h à 14h30 : PROJECTION  » JANE « 

Conférence 8 : «  Reasons for hope  »
14h30 à 16h30
Intervenants : Jane Goodall, éthologue britannique et fondatrice de la Jane Goodall Institut pour la protection de la biodiversité, l’aide au développement durable et à l’éducation

Autres conférences et détails ici :

http://climaxfestival.fr/conferences/

Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/lanthropocene-espoir-ou-chaos
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram