Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/la-pensee-sauvage-selon-michel-chadeuil-et-patrick-lavaud
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram

Mascaret, le festival occitan de Bordeaux, se poursuivait mardi à l’Utopia avec la projection de Micheu Chapduelh, una pensada sauvatja (Michel Chadeuil, une pensée sauvage), documentaire que Patrick Lavaud a consacré à cette éminente figure de la culture d’oc contemporaine.

Sommes-nous irrémédiablement modernes ou demeure-t-il en nous les réminiscences d’un monde ancien ? C’est la question qu’examinent, chacun avec ses moyens propres, Patrick Lavaud et Michel Chadeuil.

Synopsis

Né en 1947 dans les profondeurs de la campagne du Périgord, élevé dans une famille où se côtoyaient quatre générations, Michel Chadeuil a été toute sa vie un fin observateur de l’ancienne civilisation paysanne. Sa « pensée sauvage » se fait l’écho d’une vision du monde, aujourd’hui disparue, qui plongeait ses racines dans l’animisme, le fantastique et le chamanisme. En ces temps-là, les loups-garous peuplaient la nuit noire, les sorcières vivaient au fond des mares et les bêtes parlaient la langue des humains. À l’opposé de la pensée cartésienne, l’homme ne se pensait pas alors comme le maître de la nature mais vivait en harmonie avec le monde qui l’entourait, les arbres, les bêtes, les pierres. […]

KULTE - Carré in post 125

Sauvage, c’est-à-dire sylvestre

Michel Chadeuil - Photo © Patrick Lavaud pour KULTE

Michel Chadeuil – Photo © Patrick Lavaud

On doit déjà à Patrick Lavaud (Patric La Vau, en version originale) de nombreux ouvrages et films consacrés à la culture occitane. Avec Micheu Chapduelh, una pensada sauvatja, il livre un documentaire qui tient du portrait et de la biographie intellectuelle, si on n’entend pas par là le destin d’un raisonneur. De l’aveu du réalisateur, l’angle adopté ne rend pas justice à la complexité d’un personnage tour à tour écrivain, conteur, chroniqueur ou ethnographe. Il reste que le film dit quelque chose d’essentiel et d’intime, une façon d’être au monde enracinée dans la  » rusticité « . Cette pensée sauvage n’est pas celle de Lévi-Strauss. La  » sauvagerie  » de Michel Chadeuil est étymologique. Du temps que la Gaule était chevelue, villes et champs étaient gagnés sur la forêt qu’on défrichait. La civilisation était où la forêt n’était plus. Celle-ci devint donc le lieu de ce qui demeure à l’état sauvage, terme dérivé du latin  » silva « , la forêt. Pour Michel Chadeuil,  » la pensée sauvage est celle qui vient de la forêt, par opposition à la pensée civilisée, qui est celle de la cité « .

Micheu Chapduèlh, une pensada sauvatja from 4ZYEUX on Vimeo.

L’appel de la forêt

Pour autant, il est malaisé de la faire tenir dans une définition. C’est pourquoi Patrick Lavaud suit l’homme des bois dans ses gestes les plus simples, ses routines quotidiennes, l’écoute évoquer par bribes les vieilles croyances, les vieux rites, les vieux rythmes. Michel Chadeuil se réclame du paganisme, «  religion d’avant la religion « . Il ne s’agit pas, bien entendu, de croire au leberon (le loup-garou) ou à la Vieille à l’affût près des points d’eau. Pas davantage de mettre sous cloche un passé révolu. Il s’agit plutôt de trouver une qualité d’écoute telle que devient audible ce que donnent à entendre ces croyances et usages millénaires, ce qu’ils disent de notre place au sein du vivant et de notre environnement. Ainsi,  » le paganisme est une façon de s’intégrer à la nature  » comme une de ses parties plutôt que de s’y octroyer une place à part et le droit de l’assujettir.

La caméra attentive de Patrick Lavaud

Michel Chadeuil et Patrick Lavaud à l'Utopia - Photo © O. G. pour KULTE

Michel Chadeuil et Patrick Lavaud à l’Utopia – Photo © O. G. pour KULTE

Patrick Lavaud a choisi l’occitan (sous-titré français). Sans doute fallait-il à la pensée sauvage le beau dialecte limousin du nord de Périgueux dans lequel, elle s’est, des siècles durant, formulée. Ce documentaire, explique le réalisateur, entend  » montrer comment la langue fait partie de la vie « . Il faut aussi apprécier comment il éveille l’œil du spectateur. L’image complète ce qui est tu, montre ce que ne démontrent pas les paroles. Jamais la caméra ne s’emballe, jamais elle n’abuse des astuces de l’éloquence cinématographique. Cette sobriété est peut-être le pendant filmique de l’écoute à quoi convie Michel Chadeuil. Elle conduit le spectateur à regarder comme s’ils étaient nouveaux les paysages campagnards qu’il connaît depuis toujours. Elle fait affleurer les tressaillements, les respirations, la communauté des êtres à quoi le paganisme était attentif. Elle parvient, surtout, à suggérer la continuité que sa posture crée entre Michel Chadeuil et le microcosme où il trouve place.

Faire vivre la culture d’oc n’est pas chose aisée (mais Mascaret se poursuit jusqu’au 3 novembre !). Parler en occitan est perçu comme un choix militant, non comme le fait de s’exprimer dans sa langue. Il faut aussi décourager les accusations de passéisme tout en évitant de surjouer la modernité. La pensée sauvage de Michel Chadeuil passe ces obstacles : son universalité, et donc sa pérennité, ouvre des voies à l’heure où l’urgence écologique va nous obliger à redéfinir notre place dans le seul monde à disposition.

 » Micheu Chapduelh, una pensada sauvatja « 

Date de sortie : mars 2018
Réalisateur : Patrick Lavaud, avec Michel Chadeuil
Genre : documentaire (60 minutes, en occitan sous-titré français)
Éditeur : Les Nuits Atypiques
Distributeur : 4zyeux

Cinéma Utopia
5, place Camille Jullian – 33000 Bordeaux
05 56 52 00 03
bordeaux@cinemas-utopia.org
www.cinemas-utopia.org
www.cinemas-utopia.org/bordeaux/

Mascaret
Du 21 septembre au 3 novembre 2018 (programme : suivez le lien)
Institut d’Estudis Occitans Gironda 33
06 09 75 48 08
contact@ostau-occitan.org
http://ostau-occitan.org/?lang=fr

Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/la-pensee-sauvage-selon-michel-chadeuil-et-patrick-lavaud
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram