gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-113531009-1');

La Nuit européenne des musées à Bordeaux : une foule enthousiaste au rendez-vous

Le succès ne s’est pas démenti pour cette 14ème édition de la Nuit européenne des musées samedi dernier. Dans une ambiance quasi-estivale, 32 400 visiteurs ont investi les 13 lieux de culture en accès gratuit de la métropole bordelaise pour une déambulation nocturne de 18h à minuit afin de vivre quelques instants de beauté intense et diversifiée.


CAPC : un engouement confirmé pour une escale en Grèce via l’histoire géologique du monde

A l’ouverture des portes dès 18h00, il n’y avait pas encore de bousculade ni de file d’attente, la majorité des personnes ayant apparemment débuté leur parcours en investissant plutôt le Musée d’Aquitaine et celui des Beaux-Arts. Il fut donc fort agréable de profiter de la majesté du lieu et de découvrir en inauguration l’installation monumentale in situ de Dahn Vo, conçue pour la nef du musée. L’artiste danois d’origine

[Best_Wordpress_Gallery id= »52″ gal_title= »Diaporama la nuit des musées 2018″]

vietnamienne raconte au travers de son oeuvre des Histoires. On est d’abord happé par ces 28 blocs de marbre importés d’Italie, puis surpris de découvrir, nichés dans le gigantesque minéral ces délicates impressions photographiques de sculptures mythiques de Michel-Ange. Plus loin des étagères métalliques accueillent des objets et sculptures aux accents ethniques et portugais dont ce magnifique Christ en bois de châtaignier polychrome. Les pas s’égarent vers 23 miroirs gravés par Phung Vo (père de l’artiste), captivant le contemplateur autant par le contenu que l’aspect réfléchissant. En baissant les yeux au sol, on est attiré par l’esthétique de ce fragment d’Apollon en marbre grec lové dans sa caisse en bois. C’est un beau voyage mais la foule investit le lieu, il est temps de se replier vers les étages. L’exposition monographique  » Thèbes «  de Benoît Maire mêlant sculptures, peintures et mobiliers est passionnante et dégage une réelle poésie. Au détour de salles mystérieuses, on arrive à l’immanquable exposition hypnotique  » Géopolique de l’oubli «  de Daphné le Sergent traitant de

Inauguration exposition Danh Vo – Nuit des Musées 2018 au CAPC – Photo (c) Nathalie Gellibert pour KULTE

l’industrialisation et de l’externalisation de la mémoire. Le parcours s’est achevé sur les terrasses ensoleillées. Chacun a pu, entre 2 happenings chorégraphiques savourer un instant de repos mérité, lové dans les fauteuils réconfortants du Café du Musée servi par une équipe très professionnelle. A noter la présence du maître des lieux, Antony Présent, et son accueil parfait.

La Base sous-marine : la destination phare du parcours pour mettre cap sur l’Europe

Le lieu se mérite pour qui veut atteindre sa destination via les transports en commun. Mais qu’importe, cela n’a visiblement pas entamé la motivation de tous ces visiteurs qui ont longé à pied les bassins à flots entre amis ou en famille, dans une bonne humeur évidente et sous un soleil encore bien mordant en approchant les 20h00. Il ne fallait surtout pas manquer le dernier jour de l’exposition  » Digital Abysses «  de Miguel Chevalier et une ultime occasion de plonger dans le grand bleu numérique. Encore une fois le temps s’est arrêté aux portes de la Base. L’oeuvre a fait son effet, à voir les yeux écarquillés et les bouches ouvertes. Sur ce parcours initiatique, tout en fluidité, qui fait perdre la notion de l’espace-temps, les silhouettes se sont laissées entraînées de curiosités en émerveillements pour finir dans les salles supérieures en chorégraphie numérique interactive. La plongée fut telle que certains, définitivement happés par le lieu, ont fini par s’assoir en contemplation méditative face aux gigantesques murs  » océanisés « . Il était déjà 21h30 quand Chloé, compositrice de musiques électroniques, a entamé son Dj set  » Endless revisions live «  de presque 2h, soirée organisée en partenariat avec l’iBoat et l’association Traffic. Son assemblage de mixes singuliers a enflammé un public étonnamment très hétérogène pour une transe collective. Le chemin du retour s’est fait de nuit, et la file indienne de figures fantomatiques logeant les bassins près des bateaux se disait qu’elle aurait bien prolongé l’expérience.

Cet événement peut se féliciter d’être absolument fédérateur et le nombre conséquent de visiteurs affirme un intérêt pour la culture, cette culture qui embellit le quotidien et rassemble. Le choix des lieux à visiter aura été cornélien tant la qualité de l’offre était au rendez-vous et l’on a pu entendre de-ci de-là que le voyage aurait pu s’étendre toute la nuit afin de pouvoir s’aventurer vers tous les pays représentés sur cette édition.

Informations des lieux visités :

http://www.bordeaux.fr/o271/base-sous-marine

Base sous-marine
Boulevard Alfred Daney, 33300 Bordeaux
Tel : 05 56 11 11 50
Tram B : arrêt La Cité du Vin
Vcub : station Lucien Faure
Bus : arrêt Latule lianes 9 et 32
Espace de parking gratuit sur site
Prochaine exposition
Street art
Du 20/06/2018 au 16/09/2018 – Base sous-marine – Bordeaux
Exposition de street art à la Base sous marine.
Dates communiquée sous réserve de modification.

http://www.capc-bordeaux.fr/actuellement
CAPC
7, rue Ferrère
F-33000 Bordeaux, France
Tram ligne B, arrêt CAPC
Tram ligne C, arrêt Jardin Public (depuis la gare)
Tel : 05 56 00 81 50
Exposition
19.05.2018 -> 28.10.2018
DANH VO 
Exposition
17.05.2018 -> 30.09.2018
DAPHNÉ LE SERGENT 
Géopolitique de l’oubli
Exposition
08.03.2018 -> 02.09.2018
BENOÎT MAIRE
Thèbes