Please follow and like us !

La MECA vient d’être présentée à la presse, au ministre de la culture Franck Riester puis au public hier. Les superlatifs tournent autour du  » M « : plus qu’une maison, un véritable temple de la culture, aux dimensions monumentales des salles et espaces qui offrent de magnifiques possibilités de multiples créations artistiques. Pour peu que le dossier du professionnel soit accepté afin de profiter des espaces et moyens, et façon rémunérée, avec l’aide d’une des 3 grandes agences régionales : l’OARA, ALCA ou le FRAC. C’est donc la sortie de terre d’un exceptionnel couteau suisse des pratiques et expérimentations culturelles multi-disciplinaires.

8 ans après le lancement de la réflexion, la MECA, entendez la maison de l’économie créative et de la culture de la Nouvelle-Aquitaine est désormais ouverte. Et même ouverte à tous, aussi bien les

Inauguration de la MECA à Bordeaux par le ministre de la culture Franck Riester : une maison pour la culture, qui se veut accueillante, chaleureuse, épanouissante, festive et populaire - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Inauguration de la MECA à Bordeaux : le haull d’accueil, ou ‘ lobby ‘ – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

 artistes que les amateurs d’art, d’architecture ou simples curieux. Une volonté d’ouverture qui fait partie intégrante du projet, souhaité par ses instigateurs : la Région Nouvelle-Aquitaine avec à sa tête son président Alain Rousset, les 3 agences représentées par leurs présidents et directeurs respectifs, Bruno Boutleux et Patrick Volpihac pour l’ALCA, l’agence du livre et du cinéma en Nouvelle-Aquitaine, Bertrand de Montferrand et Claire Jacquet pour le FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA, le fonds régional d’art contemporain, et enfin Fabien Jannelle et Jöel Brouch pour l’OARA, l’office artistique de la région Nouvelle-Aquitaine. Une volonté bien traduite dans la conception tout aussi bien intérieure qu’extérieure de l’édifice, composé de 3 parties : 2 piles,

Inauguration de la MECA à Bordeaux le " MECA auditorium " de l'ALCA - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Inauguration de la MECA à Bordeaux : le  » MECA auditorium  » de l’ALCA – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

l’une pour l’OARA, l’autre pour l’ALCA, le FRAC faisant la jonction, le pont qui relie les 2 et scelle ainsi la coopération de synergie. C’est donc aussi une formidable réussite architecturale, orchestrée par les architectes Bjarke Ingels et Laurent de Carnière de l’agence BIG Bjarke Ingels Group, en collaboration avec Cyril Gauthier et Ivan Mata de Freaks Freearchitects, et Paule Rouquette architecte pour le suivi du chantier. La MECA a été également conçue pour s’intégrer comme un élément en parfaite adéquation avec la ville, à la fois au niveau paysager et de volonté de susciter la curiosité, intégré dans le quartier Euratlantique (quai de Paludate) et dans une proximité immédiate de la gare Saint-Jean (6 minutes à pied).

Les perspectives de créativités dans de nombreux domaines artistiques sont vastes, à la mesure de ces dimensions : grâce à un budget total de 60 millions d’€ dont 42 millions d’€ de budget travaux

Inauguration de la MECA à Bordeaux : Bjarke Ingles de l'agence BIG Architects explique à Franck Riester le choix du béton blanc pour l'extérieur de l'édifice - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Inauguration de la MECA à Bordeaux : Bjarke Ingles de l’agence BIG Architects explique à Franck Riester le choix du béton blanc pour l’extérieur de l’édifice – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

(56 millions de la Région Nouvelle-Aquitaine et 4 millions de l’Etat), la MECA fait 37 mètres de haut et 120 mètres de long, pour 18 000 m2 répartie sur 6 niveaux. Les matériaux sont à la fois représentatifs de ceux utilisés dans la région mais aussi bien choisis pour résister au temps et conserver leurs aspects lumineux pour l’extérieur : béton blanc, industriels pour l’intérieur (béton brut et aluminium. Dans le grand hall d’accueil ou ‘ lobby, qui intègre 4 très grandes tables en forme de croix et un café, des soirées seront organisées tous les 3ème jeudi du mois. La pile ALCA (côté Sud – pont Simone Veil – boulevards) intègre le MECA auditorium avec une 40aine de sièges rouges, des bureaux et salles de réunion pour un budget de fonctionnement de 11 millions d’€. L’ALCA s’occupe de gérer la partie expertise de la filière économique du livre et du cinéma, et de soutenir les événements associés. 55 producteurs cinématographiques sont implantés dans la région Nouvelle-Aquitaine

Inauguration de la MECA à Bordeaux : une partie des cimaises idéales pour de exposer comme il se doit de nombreuses oeuvres de l'importante collection du FRAC (1 200 oeuvres dans les réserves sur 1 niveau entier) - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Inauguration de la MECA à Bordeaux : une partie des cimaises idéales pour de exposer comme il se doit de nombreuses oeuvres de l’importante collection du FRAC (1 200 oeuvres dans les réserves sur 1 niveau entier) – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

à ce jour, et pour la partie livre, il existe tout un dispositif régional autour des bourses d’auteur, des résidences d’écriture comme la Centre François Mauriac  » Malagar «  à Verdelais, le Chalet Mauriac à Saint-Symphorien et les Résidences de la Prévôté, avec 40 personnes employées (bientôt 45, selon le directeur Patrick Volpihac). A noter que la production de réalisation de films a augmenté de 25 % en 2018 en Nouvelle-Aquitaine… Le FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA ‘ qui semble résider dans un énorme pont reliant les 2 piles accueille ses visiteurs dans les 3 derniers étages de la MECA (4ème, 5ème et 6ème) par une immense cimaise d’environ 35 mètres de long, et des cimaises secondaires autour, où sont accrochées plusieurs oeuvres essentiellement monumentales d’une 100aine de commissaires d’expositions et d’artistes tels que Thierry Saumier, Irwin Marchal, Julie Laymond

Inauguration de la MECA à Bordeaux : l'artiste Pascal Convert présente au ministre de la culture son oeuvre, pièce centrale de l'exposition inaugurale " Il était une fois dans l'Ouest " - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Inauguration de la MECA à Bordeaux : l’artiste Pascal Convert présente au ministre de la culture son oeuvre, pièce centrale de l’exposition inaugurale  » Il était une fois dans l’Ouest  » – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

(commissaires), Brice Dellsperger, Martial Rayss, Charles Fréger, Géraldine Kosiak, Deborah Bowmann, Alice Raymon… Ou encore Pascal Convert avec son oeuvre sur la cimaise principale, l’oeuvre majeure de cette exposition inaugurale  » Il est une fois dans l’Ouest « , celle-ci montrant toute l’originalité et la diversité ancrée en Nouvelle-Aquitaine, l’espace-temps de démonstration de la scène artistique foisonnante de l’Ouest de la France. A noter que le FRAC dispose d’environ 1 200 oeuvres, dont 50 à 60 % tournent dans des expositions un peu partout essentiellement dans la région, et que plus de 148 000 visiteurs en ont profité en 2018. La 2ème pile, celle de l’OARA, en plus d’intégrer elle aussi des salles de réunion et des bureaux aboutit essentiellement sur un bijou de salle de spectacle, permettant de donner toutes les coudées franches nécessaires à l’épanouissement de la créativité

Inauguration de la MECA à Bordeaux : l'exceptionnelle salle des arts de la scène de l'OARA - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Inauguration de la MECA à Bordeaux : l’exceptionnelle salle des arts de la scène de l’OARA – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

des arts de la scène. Cette salle modulable avec des gradins rétractables, une fosse qui peut être fermée et donc agrandir la scène (celle-ci déjà profonde d’une bonne 20aine de mètres et large d’environ 40 mètres), parfaitement équipée en jeux de lumières, arrivées électriques un peu partout et panneaux acoustiques mélangeant bois et métal va ravir de nombreux artistes et de nombreuses compagnies qui auront la chance d’être sélectionnés pour résider jusqu’à 2 mois à l’OARA (en général 1 mois), et donc concevoir, préparer et expérimenter leurs oeuvres. La pile de l’OARA intègre également un studio de danse d’environ 120 m2, qui profite d’une vue imprenable sur le fleuve et la  » chambre  » de la MECA, cet espèce de parvis séparant les 2 piles, et invitant à flâner et profiter de l’exceptionnel édifice depuis son coeur en extérieur. Reste la terrasse avec sa vue exceptionnelle sur la gare saint-Jean à gauche, les quartiers Belcier, Sainte-Croix, Saint-Michel en face, et le pont Saint-Jean ainsi que le bas Floirac à droite. La terrasse sera ouverte au public du lundi au samedi et le 1er dimanche du mois, avec de temps en temps des expositions du FRAC. Regardez ici la MECA en 26 photos (intérieur, extérieur et événement d’inauguration) :

Le  » 1% culturel « , la part obligatoire des collectivités à investir 1% du montant de la construction d’une infrastructure dans une oeuvre culturelle revient à Benoît Maire, Pessacais pour sa sculpture de type hémisphérique représentant une moitié de la tête du dieu Hermès (coupée dans le sens de la hauteur avec un miroir doré de l’autre côté) nommée  » Un détail « , qui

Inauguration de la MECA à Bordeaux : les officiels posant devant l'oeuvre du 1% culturel, " Un détail ", dont son auteur Benoît Mère en haut à gauche - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Inauguration de la MECA à Bordeaux : les officiels posant devant l’oeuvre du 1% culturel,  » Un détail « , dont son auteur Benoît Mère en haut à gauche – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

trône fièrement sur les marches de la MECA, derrière le bâtiment et regardant le fleuve. Le jeune artiste de 41 ans connu internationalement profite d’un emplacement exceptionnel pour son oeuvre de 3,2 mètres de haut en bronze d’ 1,4 tonne.

Fabien Jannelle, président de l’OARA a parfaitement résumé tout l’intérêt de cette MECA et ses missions :  » devenir, pour les artistes comme pour le public, une maison hôte, accueillante, chaleureuse et ouverte, mais aussi être une vitrine, un tremplin et même une rampe de lancement « , rappelant le contexte difficile de démarrage du projet :  » il y a 5 ans, nous devions relever 2 défis : la fusion des territoires de la nouvelle région, et ne pas tomber dans 2 craintes légitimes (NDLR : de la population) : un centralisme métropolitain et un certain ‘ ça va bouffer

Inauguration de la MECA à Bordeaux : Franck Riester, ministre de la culture - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Inauguration de la MECA à Bordeaux : Franck Riester, ministre de la culture – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

tout le budget ! Mais tout le monde a été rassuré quand Alain Rousset a déclaré que pas 1 € ne serait dépensé en plus du budget habituel alloué à la culture « .  Bernard de Montferrand a souligné que la mission du FRAC, quant à lui, consiste à  » soutenir la création artistique contemporaine des jeunes afin de nous aider à mieux comprendre notre époque et aussi réside dans une action de médiation et de diffusion considérable, avec plus de 100 manifestations organisées par an « . Bruno Boutleux a rappelé que  » l’économie de la culture en France représente un chiffre d’affaires qui se situe entre celui du luxe et celui de l’automobile (…) Les Régions vont bientôt devenir le 2ème financeur au niveau national (…) devant Canal+ qui est en baisse de financements de la production cinéma « . Plaçant, au passage, qu’un des « tickets gagnants  » est que  » l’Etat joue pleinement son rôle au niveau des régions « .

Les présidents Fabien Jannelle pour l'OARA, l'office artistique de la région Nouvelle-Aquitaine, Bertrand de Montferrand pour le FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA, le fonds régional d'art contemporain, Bruno Boutleux pour l'ALCA, l'agence du livre et du cinéma en Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset pour le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et les architectes Bjarke Ingles de l'agence BIG Architects et Cyril Gauthier de l'agence Freakarchitects - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Les présidents Fabien Jannelle pour l’OARA, l’office artistique de la région Nouvelle-Aquitaine, Bertrand de Montferrand pour le FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA, le fonds régional d’art contemporain, Bruno Boutleux pour l’ALCA, l’agence du livre et du cinéma en Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset pour le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et les architectes Bjarke Ingles de l’agence BIG Architects et Cyril Gauthier de l’agence Freakarchitects – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Alain Rousset a réalisé, à la tête de la région Nouvelle-Aquitaine, avec ses 3 agences partenaires majeur et le talent des architectes parmi les 152 candidats de l’appel d’offre,  » un lieu magique, un grand lieu d’accueil ouvert sur la ville et le fleuve, un lieu de travail, d’expression, pour les écoles et leurs projets pédagogiques aussi, mais aussi une base arrière de la culture « . Tout en précisant que  » sur l’ensemble des créations 2018 soutenues par l’OARA, 57 % étaient portées par des femmes « . Tout en avouant avoir rêvé de reprendre les anciens abattoirs mais finalement bien content de ne pas l’avoir fait, et répondant  » joker  » à la question de son avis sur l’évolution du quartier Euratlantique…

MECA – Maison de l’économie créative et de la culture de la Nouvelle-Aquitaine

Place Corto Maltaise – Quai de Paludate, 33800 Bordeaux

Siège de l’ OARA, l’ ALCA et du FRAC en Nouvelle-Aquitaine

Vidéo de présentation de la MECA :

Dossier de présentation officielle en cliquant ici

www.la-meca.com

Inauguration de la MECA à Bordeaux : un des concerts donnés hier soir, place Corto Maltaise - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Inauguration de la MECA à Bordeaux : un des concerts donnés hier soir, place Corto Maltaise – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

 

Please follow and like us !