Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/jane-birkin-livre-son-journal-intime-monkey-diaries-une-mise-a-nu-passionnante-et-touchante
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram

La librairie Mollat de Bordeaux accueillait jeudi dernier, à Station Ausone, Jane Birkin, venue présenter le 1er tome de ce journal, mélange de candeur et d’audace,  sorti le 3 octobre 2018 chez Fayard, et retraçant 25 ans de confidences d’une tranche de vie de ses jeunes années allant de 1957 à 1982.

L’élégance d’une impudeur subtile et généreuse

Elle s’est présentée sur l’estrade accompagnée de son chien Dolly, avec la simplicité et la grâce naturelle qui la caractérisent, face à une audience au complet dépassant largement la capacité des 300 personnes, beaucoup de fans étant restés debout. Durant 1 heure, elle a ainsi commenté de manière désopilante les péripéties de ce parcours personnel où elle se souvient des jours heureux. En préambule de son livre, elle note : « J’ai écrit mon journal à partir de 11 ans, adressé à Munkey, mon confident, ce singe en peluche habillé en jockey. Il a dormi à mes côtés, il a partagé ma vie avec John, Serge, Jacques, il a été le témoin de toutes les joies et toutes les tristesses. Devant la dévastation de mes enfants, j’ai déposé Munkey dans les bras de Serge dans le cercueil où il reposait, tel un pharaon. Mon singe pour le protéger dans l’après-vie. En relisant mes journaux, il me semble flagrant qu’on ne change pas. Ce que je suis à 12 ans, je le suis encore aujourd’hui. Les journaux sont forcément injustes, on montre ses cartes, il y a des versions de tout, mais là, il n’y a que la mienne. J’ai pris comme principe de ne rien arranger, et croyez-moi, j’aurais préféré avoir des réactions plus sages que celles que j’ai eues… ». C’est un journal qu’elle a écrit en anglais et traduit elle-même en français. Elle y retrace son enfance privilégiée, entourée d’amour entre un père officier et une mère comédienne, ses années d’internat austère, son mariage avec le compositeur de musique John Barry, sa rencontre majeure en 1968 avec Serge Gainsbourg, leur séparation toute aussi tumultueuse que leurs amours passionnés, sa vie de mère comblée. Elle a, du reste, arrêté de tenir son journal au moment de la mort de sa fille

Jane Birkin en dédicace à Station Ausone à Bordeaux le 20 décembre 2018 - Photo (c) Nathalie Gellibert

Jane Birkin en dédicace à Station Ausone à Bordeaux le 20 décembre 2018 – Photo (c) Nathalie Gellibert

aînée Kate en 2013. Les commentaires personnels qu’elle apporte dans ce livre, qu’elle a longtemps hésité à publier offrent une intensité particulière au panel des émotions ressenties pour une vie qui, loin d’être lisse, avec les accents d’une incroyable épopée romanesque. C’est une immersion sans concession dans une existence de femme toute en intensité qui n’occulte aucun doute, aucune faille et qui fera certainement une très forte résonance chez toutes celles qui vivent avec passion. Elle est irrésistible lorsqu’elle nous livre avec cet adorable accent  ‘ british ‘, de cette voix si délicieusement familière, cette scène folle où suite à une dispute avec Gainsbourg chez Castel, elle lui lance au visage une tarte à la crème, elle s’en va, il la poursuit et réalisant l’ampleur du préjudice, elle se dit qu’il faut qu’elle fasse quelque chose d’exceptionnel pour réparer. Elle se jette dans la Seine et Serge saute à son tour (après avoir ôté sa Rolex) pour la sauver avant que les pompiers n’arrivent ! D’anecdotes en péripéties, les 60 minutes défilent sans que l’on ne voit le temps passer. La rencontre s’est achevée avec une séance de dédicaces de son ouvrage. La queue était conséquente pour avoir la chance de pouvoir profiter quelques instants encore de ce sourire bienveillant et de cette généreuse proximité.

De cet instant privilégié (qui aurait certainement mérité un écrin plus chaleureux et accueillant comme beaucoup de salles de Bordeaux peuvent en proposer), nous retiendrons une oeuvre au final bouleversante, sincère, humaniste et brillante, extrêmement originale dans son écriture porteuse de valeurs fortes quand l’amour avec un grand A est le fil conducteur d’une vie. A noter que le 2ème tome sortira courant 2019.

Munkey Diaries de Jane Birkin aux éditions Fayard (352 pages)

 

Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/jane-birkin-livre-son-journal-intime-monkey-diaries-une-mise-a-nu-passionnante-et-touchante
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram