La culture, les arts et les sorties en partage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Des formes courtes mais d’une rare intensité… Préparez-vous !

RAFALES - Benjamin Bertrand
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
Instagram
YouTube
YouTube

Du 23 janvier au 2 février, le Festival Trente Trente, rendez-vous incontournable du spectacle vivant, ouvrira à nouveau ses portes dans plusieurs villes dont Bordeaux, Bègles ou Boulazac. Il propose des œuvres courtes d’art vivifiant, mêlant danse, cirque, théâtre, performance, musique, installation.

Pour fêter dignement la quinzième édition de ces rencontres, la Compagnie des Marches de l’été, instigatrice du projet, élargit ses perspectives avec de nouveaux endroits. Elle convient des spectateurs toujours plus nombreux à vivre des expériences hors du commun, mêlant des médiums culturels divers, osant l’anticonformisme et prônant l’originalité. En l’espace de 35 gestes artistiques, pleins d’audace et de fantaisie, l’événement explore la pluralité de l’art scénique contemporain de ce début de siècle.

Une programmation variée

Douze lieux accueillent l’événement qui s’articule en plusieurs soirées. Les spectateurs pourront

RAFALES - Benjamin Bertrand - Photo © Martin Argyroglo
RAFALES – Benjamin Bertrand – Photo © Martin Argyroglo

déambuler de site en site grâce à des navettes ou par leurs propres moyens. Le programme donne la part belle à des créations exigeantes, mixant plusieurs disciplines. Le Collectif Porte 27 propose, avec  » Autour du domaine « , une représentation suspendue à un fil, entre cirque et poésie.  » CHTO  » de Thierry Escarmant est à la croisée de la danse et du chant, incarnés par deux individus liés de manière intrinsèque.  » On prend le ciel et on le coud à la Terre  » de la Compagnie (&) So Weiter est une version courte d’une pièce plus longue dans laquelle le plateau est une clairière. Un concert de 25 minutes de Mathieu Grenier immerge l’auditoire dans une plongée intime en petit comité et appréhende le Jazz, la pop ou le chant sacré.  » Lazarus and the birds of paradise  » est tout aussi intimiste avec un solo alliant mime, hip-hop, et même voguing, du danseur irlandais Dona Doherty, récompensé à de nombreuses reprises.

Un foisonnement surprenant

On note une diversification des propositions avec un soin particulier pour la mise en scène et la

communion avec autrui. Les spectacles ont pour but de surprendre, de susciter des émotions exacerbées pour atteindre ce que les philosophes antiques nommaient la Catharsis, cette purification de l’âme des spectateurs grâce à l’empathie éprouvée devant le destin plus ou moins tragique des personnages. Des corps se mêlent, s’apprivoisent, dialoguent dans des performances hybrides. Les années précédentes ont présenté des univers incongrus, comme lorsque les gens étaient immergés dans la Piscine Judaïque pour profiter d’un œuvre cinématographique. Aucun tabou n’est laissé de côté, rien ne semble interdit, ce qui libère la parole, le corps, l’esprit et provoque une relation privilégiée entre performeurs et public. Depuis son origine, le festival favorise les artistes locaux et leur propose un terrain d’expérimentation en marge des circuits de diffusion habituelle. Il rayonne sur le plan national et international.

Les amateurs de voyages éclectiques dans des mondes créatifs à l’apparente étrangeté trouveront dans ce Festival Trente-Trente des sphères mirifiques de sensations hétéroclites. Le temps s’y suspend avec des odes mélangeant habilement recherche artistique et exploration perpétuelle. Le visiteur prend plaisir à se perdre dans les méandres de ce dédale créatif, inventif et hors norme. Une invitation à élargir votre horizon.

Festival Trente Trente
Du 23 janvier au 2 février 2018
Bordeaux et sa Métropole, Boulazac, Pau, Cognac, Limoges
Renseignements sur : http://www.marchesdelete.com ou sur www.trentetrente.com

 

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Annonces sponsorisées

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.