gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-113531009-1');

Festival  » Trente Trente  » : de l’audace et du désordre poétique

La 16ème édition du festival Trente Trente promet encore cette année de bousculer nos zones de confort artistique. Du 18 au 31 janvier 2019, 32 gestes artistiques en danse, cirque, performance, musique, cinéma et installations donnent la parole à la forme courte de la création contemporaine. Déployées considérablement depuis quelques années en région Nouvelle-Aquitaine, ces rencontres investiront pour cette 16ème édition 5 départements : la Gironde, la Haute-Vienne, les Charentes, la Dordogne et les Pyrénées Atlantiques. Les 14 lieux exploités à Bordeaux et dans la métropole, ainsi que dans la région seront pour la plupart co-réalisateurs des événements qu’ils accueillent.

L’auto-censure artistique en questionnement

Jean-Luc Terrade, directeur artistique et initiateur de la manifestation a abordé, depuis le Glob Théâtre hier sa présentation en mettant en avant le possible non formatage décomplexé de la pensée. C’est ainsi qu’il nous livre quelques extraits audios d’artistes participants au projet et à qui il a soumis cette double réflexion :  » Une oeuvre d’art est censée pouvoir porter atteinte aux bonnes moeurs ou encore mettre en scène des comportements illégaux parce qu’elle est de l’ordre de l’imaginaire. A l’heure où nombre d’artistes brouillent les pistes et les frontières entre réalité et fiction, est-ce encore possible et peut-on parler de tout ? Dans vos pratiques artistiques et vos créations, vous sentez-vous entièrement libres d’aborder tous

Glob Théâtre de Bordeaux le 18 décembre 2018 pour la présentation du prochain festival Trente Trente - Photo (c) Nathalie Gellibert pour KULTE
Au Glob Théâtre de Bordeaux mardi 18 décembre 2018 pour la présentation du prochain festival Trente Trente 2019 – Photo © Nathalie Gellibert pour KULTE

les sujets ? Ressentez-vous et pratiquez-vous une certaine forme d’autocensure ? «  A l’heure où il y a en même temps une ouverture et une forme de frilosité et de peur pour aborder certains sujets sensibles, les oeuvres proposées se voient lancer le défi d’oser la radicalité en dépassant leurs propres limites du possible. La liberté du choix artistique repose aussi sur les contraintes financières, d’où une programmation exclusive de solos (80 %) ou duos sur des plateaux de petit à moyen format. Cette édition verra une savante alchimie entre collaboration d’artistes fidèles et récurrents sur le festival côtoyant quelques talents émergents. A noter une nouveauté cette année avec une journée laboratoire, le 19 janvier, consacrée à des artistes de la région, qui consiste en 3 propositions de spectacles en cours non aboutis. Sur la totalité des créations proposées, le travail sur la forme innovante sans concession visera donc à surprendre au risque de ne pas fédérer, le but étant plutôt de dépasser l’auto-censure, les zones d’ombres et les endroits de blocages pour au final un travail sur l’humain.

Rendez-vous donc est donné pour 10 jours de vagabondages intenses pour ces formes courtes hybrides et pluridisciplinaires au service de la différence et de l’expression libérée aux accents de résistance à la pensée générale dominante.

Festival Trente Trente du 18 au 31 janvier 2019

Programme complet et réservations :
www.trentetrente.com/
E-mail : info@trentetrente.com
Tél. : +33 (0)5 56 17 03 83