Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/exposition-gerard-rancinan-et-caroline-gaudriault-jadis-et-naguere-une-histoire-de-beaute-originelle-sublimee
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram

En avant-première et en exclusivité, la Galerie Cox de Bordeaux a le privilège d’accueillir depuis le 12 juillet et jusqu’au 15 septembre 2018, la toute nouvelle création en duo de Gérard Rancinan et Caroline Gaudriault. Présents tous 2 lors du vernissage de jeudi dernier afin de présenter cette 1ère partie de leur nouvelle trilogie, ils ont pu nous livrer chacun leur approche artistique et intellectuelle concernant la 15aine de tableaux photographiques trouvant écho à des installations de calligraphies pour un voyage vers une quête de l’essentiel.

Une complicité prolifique pour un regard croisé aux frontières du réel

C’est l’histoire du voyage onirique d’un photographe visionnaire surdoué et d’une écrivaine-penseuse en radioscopie de notre humanité. Ils ont en commun cette expérience journalistique internationale qui leur permet de poser un regard universel sur notre société en poétisant la décadence de notre monde. Leur collaboration naît en 2000 avec  » Urban Jungle «  exposé à l’Espace Cardin à Paris. Depuis toujours, Caroline Gaudriault dialogue avec l’image. Ensemble, ils conceptualisent des projets

Le vernissage de l'exposition des 2 artistes, à la galerie Cox jeudi dernier - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Le vernissage de l’exposition des 2 artistes, à la galerie Cox jeudi dernier – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

photographiques et Caroline Gaudriault élabore la dimension éditoriale. Leur travail part d’un thème commun que chacun interprète et ils se retrouvent lors d’expositions dans les plus grands musées du monde entier dans un dialogue en résonance et parfaite complémentarité. Gérard Rancinan, prodige du photo-journalisme commence sa carrière en 1959 au journal Sud Ouest. En près de 50 ans, il aura couvert l’actualité du monde entier, réalisé aussi des portraits des « stars » de la mode, du cinéma, du sport, de personnalités diverses et d’artistes d’art contemporain de renommés mondiale (Fidel Castro, Pape Jean Paul II, François Mitterrand, Monica Bellucci, , Tiger Woods, Yasser Arafat, Bill Gates…). Parmi ses oeuvres artistiques monumentales, l’exposition  » La probabilité du miracle «  présentée à la base sous-marine de Bordeaux en 2016 aura fait date, avec une 40aine de tableaux interpelant sur les dérives de la société occidentale tout en impertinence, provocation, et décalage teinté d’un brin d’humour accompagné d’un sublime court-métrage  afin de dénoncer la technocratie et ses ravages sur l’être humain. Gérard Rancinan se demande déjà  » Comment l’homme s’invente un irréel pour survivre au réel « . Une question qui sonne, selon Caroline Gaudriault comme  » un hommage à l’imaginaire « . Interview de Gérard Rancinan et Caroline Gaudriault à la galerie Cox de Bordeaux :

KULTE - Carré in post 125

Un monde idéalisé hors du temps et sans frontières

Pour cette nouvelle exposition, Gérard Rancinan et Caroline Gaudriault nous entraînent une fois encore vers des univers parallèles pour une déambulation qui suppose le recueillement et l’introspection nécessaire afin d’appréhender une certaine forme de retour aux origines, de nature

vierge et d’humanité transcendée, voire déifiée. C’est un voyage tel une promesse d’harmonie retrouvée au sein d’une nature vierge, au pays de la lumière quand la sublimation permet de surmonter la dégradation. Les souvenirs protégés et le présent magnifié aboutissent à une forme d’intemporalité. C’est ainsi que revient en écho la réflexion du poète anglais Keats :  » ce que l’imaginaire saisit comme beauté doit être la réalité « . La 15aine de tableaux photographiques aux inspirations de land art et de pré-raphaélisme porte les titres évocateurs de «  Narcisse « ,  » Ophélia « ,  » Crépuscule des utopies » ou encore  » Divinité « . En format géant, ces natures mortes incarnées s’offrent sous le plexiglas dans une

Caroline Gaudriault et Gérard Rancinan devant une de leurs oeuvres, au milieu de la magnifique galerie Cox - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

Caroline Gaudriault et Gérard Rancinan devant une de leurs oeuvres, au milieu de la magnifique galerie Cox – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

sensualité figée défiant la temporalité. Il faut aller plus loin, plus haut pour découvrir les installations de calligraphies de penseurs émanant de différents pays et mises en scène par Caroline Gaudriault. Les dizaines de messages à caractère universel, rassemblés en boules cosmiques évanescentes, se meuvent en circonvolution incessante.  Cette évasion intellectuelle s’accompagne d’une boucle sonore où l’écrivaine murmure délicatement sa prose « Avant la mémoire » sur une musique transcendantale qui envahit tout l’espace. Cette ode à la nature, à la beauté intemporelle, plongeant dans le  » Tout  » réconcilié, donne ainsi toute sa puissance aux créations de Gérard Rancinan.

C’est un voyage dont on ne sort pas indemne lorsque nous nous voyons happés par cette esthétique, miroir de nos aspirations. Le talent de cette création en duo résulte d’un regard plus que pertinent sur un monde en mouvance  où la virtualité grandissante interroge sur les limites entre réalité et imaginaire. 

Gérard Rancinan
http://rancinan.com/official/home3.php

Cox Gallery
48 bis rue Ferrère, 33000 Bordeaux
Exposition du 13 Juillet au 4 Août 2018
« Second accrochage » du 9 Août au 15 Septembre 2018
Ouverture de la galerie tous les jours (hors dimanche et jours fériés) de 14 à 19h.
Fermeture du 5 au 8 Août.
Entrée libre.
http://bdx.cox-gallery.com

Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/exposition-gerard-rancinan-et-caroline-gaudriault-jadis-et-naguere-une-histoire-de-beaute-originelle-sublimee
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram