Please follow and like us !

Pour la 1ère fois à Bordeaux, André Manoukian et Dimitri Naïditch se livreront à une  » battle «  de pianos vendredi soir.Une production 114 / Un violon sur le sable, en partenariat avec Suez spécialement programmée en final de la concertation #BM2050, les spectateurs auront droit à une bataille d’improvisations entre André Manoukian et Dimitri Naïditch, arbitrée par Christophe Zirnhelt. Les artistes joueront sur 2 pianos Yamaha grand concert pendant 1 heure.

Au terme d’une journée de final de la concertation #BM2050 (9h à 21h au H14), les 2 artistes s’afronteront dans une bataille de pianos. André Manoukian, pianiste d’origine arménienne, et Dimitri Naïditch, pianiste ukrainien qui jazzifie la musique classique, vont s’affronter en une improvisation virtuose, arbitrée par

Battle de pianos André Manoukian - Dimitri Naïditch, dans le cadre de la journée de clôture des concertations #BM2050

Battle de pianos André Manoukian – Dimitri Naïditch, dans le cadre de la journée de clôture des concertations #BM2050

Christophe Zirnhelt…. et le public. Tous 2 précédemment opposés à Jean-François Zigel, dans le cadre de  » Violon sur la ville « , le  » off  » du festival de Royan  » Violon sur le sable « , Dimitri Naïditch et André Manoukian vont se faire face au H14, en présence de Christophe Zirnhelt (Producteur artistique d’émissions TV et animateur chez France 3), arbitre d’un soir. En accès libre et gratuit, cette battle de pianos sera le 2nd moment culturel de la journée après à 12h30  » Si t’habites pas Bordeaux Métropole en 2050, t’as raté ta vie !  » Par la compagnie Décalez ! , une restitution en improvisation théâtrale des 4 scénarios prospectifs élaborés par le Forum urbain, dans le cadre des Ateliers BM2050.

Biographies des 2 artistes : 

  • André Antranik Manoukian naît le  à Lyon de parents arméniens, Alors qu’il est étudiant en médecine, il arrête ses études en première année, travaille dans une banque puis gagne sa vie comme démonstrateur de synthétiseurs et d’orgues dans les supermarchés. En raison d’un chagrin d’amour, il quitte la France pour entrer en 1977 au Berklee College of Music, une des meilleures écoles mondiales de musique en général et de jazz en particulier. De retour à Lyon, il y crée son premier big band avec le trompettiste Pierre DrevetHorn Stuff. En 1983, il découvre la chanteuse Liane Foly4, qui devient sa compagne de 1984 à 1995, et pour laquelle il crée ses premiers succès tels que Ça va, ça vient, ‘Au fur et à mesure et Doucement. Il a travaillé avec des artistes tels que Mireille DarcMichel PetruccianiRichard GallianoCharles AznavourGilbert BécaudDiane DufresneNicole CroisilleNatacha Atlas, Dick Rivers, Janet JacksonVictoria PetrosilloCamille Bazbaz et Malia. Il compose les musiques des films Quatre étoiles et Jean-Philippe. Il est bien connu
    André Manoukian (photo officielle) - DR

    André Manoukian (photo officielle) – DR


    du grand public pour sa participation, en tant que juré, au télé-crochet de M6Nouvelle Star, depuis la 1ère saison en 2003 (intitulée la première année À la recherche de la nouvelle star) aux côtés de Dove AttiaVarda Kakon et Lionel Florence. En 2004, il se prête à l’exercice du doublage dans le DVD bonus de Shrek 2, dans lequel il double l’un des jurés pendant le concours de chant. Le 5 février 2007, André Manoukian présente Les Globes de cristal au côté d’Élisabeth Quin sur Paris Première. À partir du 21 février 2007, il présente Dédé les doigts de fée sur Paris Première, émission autour d’invités assimilés à des morceaux de musique. Pour lui, leur vie est une chanson enregistrée sur un multipistes. À la « couleur » de chaque période de la vie de son invité, il fait correspondre un instrument et une ligne musicale. À la clé, un morceau totalement personnalisé, le tube d’une vie. Dès 2006, André Manoukian entame une coopération artistique avec la chanteuse afro-britannique Malia dont le troisième album Young Bones est sorti en mai 2007. En 2008, André Manoukian est de nouveau membre du jury de l’émission de télé-crochet Nouvelle Star sur M6, aux côtés du chanteur et musicien Sinclair, de la chanteuse Lio et du journaliste musical Philippe Manœuvre. A partir de 2012, il poursuit son activité de juré sur D8, aux côtés de SinclairMaurane et Olivier Bas. Son premier livre, La Mécanique des fluides, sort en . Il crée son propre label, Va Savoir (EMI Group) et sort le  l’album Inkala, sur lequel il est au piano avec Laurent Robin (batterie), Ira Coleman (contrebasse), et pour trois titres, Pierre Boussaguet (contrebasse). L’album est un mélange de compositions originales et de folk songs arméniennes ainsi que d’improvisations, proche des trios modernes de jazz (The Bad Plus, EST, Avishai Cohen, etc.), et se démarque par l’utilisation du chant modal arménien aux blue notes caractéristiques. À partir de l’été 2008, Tété où Dédé ?, une série documentaire diffusée sur France 5, suit André Manoukian et le musicien Tété en route pour un voyage à la rencontre des héritiers du jazz, du blues, du folk, du hip-hop et du rock. André Manoukian entame également une carrière de comédien et, en 2008, rejoint le casting de Off Prime avec Virginie Efira sur M6. En 2009, il interprète Thierry Kalamian dans la série Fais pas ci, fais pas ça sur France 2. En 2010, il crée la première édition du Cosmojazz de Chamonix4. Installé dans « la plus belle vallée du monde » depuis quelques années, la musique lui manquait. Aussi en accord avec Éric Fournier, maire de Chamonix, il crée le premier festival Jazz en Altitude, durant trois jours, puis cinq jours en 2011. En mars 2012, il présente une nouvelle création musicale, Manoukian, mes rêves d’Orient, projet très personnel où il retourne vers ses origines orientales, dans le cadre du festival Vagamondes à Évry. Il s’est entouré de nombreux artistes : Ibrahim MaaloufElina Duni et les frères Chemirani. En 2012, il remplace Dave absent pendant une partie de l’émission La France a un incroyable talent, diffusée le 6 novembre sur M6. En 2013, il anime depuis la rentrée sur France Inter Encore un matin, chronique musicale programmée entre 7h24 et 7h30, en remplacement de Didier Varrod. En janvier 2014, il succède à Frédéric Lopez comme animateur de l’émission On va tous y passer, sur France Inter. Le 29 du même mois, il est fait Chevalier des arts et des lettres par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti. Depuis septembre 2014, il présente une chronique musicale dans l’émission Par Jupiter ! (anciennement Si tu écoutes j’annule tout), toujours sur France Inter. En juillet 2015, il présente une émission Les Routes de la musique, sur France Inter et s’intéresse à tous les types de musique. Depuis 2 saisons, il présente l’émission musicale Partons en live sur France Inter. Depuis mai 2015, André Manoukian présente l’émission documentaire La Vie secrète des chansons sur France 3 (seul à la présentation en 2015-2016, avec Wendy Bouchard à partir d’octobre 2016 puis de nouveau seul en 2017-2018). Il y assure la voix-off et reçoit ses invités autour de son piano. À partir du 16 octobre 2017, il tient la chronique La Manoukianthérapie dans l’émission Je t’aime, etc. présentée par Daphné Bürki sur France 2. Il est muni d’un piano numérique qu’il utilise ponctuellement pour illustrer son propos. Les 8 et 10 mai 2018, il commente avec Christophe Willem, en direct sur France 4, les deux demi-finales du 63e Concours Eurovision de la chanson se déroulant à Lisbonne. En janvier 2019, il est juré aux côtés de Vitaa et Christophe Willem dans Destination Eurovision sur France 2, un télé-crochet qui permet de choisir le représentant de la France au Concours Eurovision de la chanson 2019 se déroulant à Tel-Aviv en Israël en mai 2019. (Source : Wikipedia – Extrait).

  • Dimitri Naïditch est né à Kiev en 1963 d’un père physicien et académicien des Sciences et d’une mère, Nina, professeur de piano pour les jeunes de 3 à 18 ans. Dès la petite enfance, il se produit dans diverses salles de concert de sa ville natale. A 17 ans, à la fin de ses études à l’École secondaire spéciale de musique pour les enfants surdoués de Kiev, il obtient le diplôme de pianiste-interprète. En 1988–89, il remporte le Concours national de piano de Vilnius (Lituanie) et le Concours international de Kalis (Pologne). Puis en 1990, Dimitri Naïditch couronne ses études au Conservatoire supérieur Tchaïkovski de Kiev par quatre premiers prix : interprétation, musique de chambre, professorat et accompagnement, et se perfectionne à l’Académie Gnessine de Moscou, avec Igor Brill (ru) pendant deux ans. Parallèlement, il participe aux principaux festivals de jazz
    Dimitri Naiditch (photo officielle) - DR

    Dimitri Naiditch (photo officielle) – DR


    d’Europe de l’Est, de Suisse, d’Italie, avec ses compositions personnelles et écrit la musique de plusieurs créations théâtrales d’Ukraine et de Russie. La radio nationale d’Ukraine enregistre une partie de ses compositions pour la Phonothèque en Or. En 1991, il s’installe en France où il poursuit ses activités de concertiste et, à partir de 1994, enseigne au Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon. Il est ensuite lauréat de plusieurs concours de jazz, notamment celui de La Défense Jazz Festival. Le collectif des centres culturels lyonnais « Suivez le jazz » le désigne « Révélation de la saison 94-95 » et lui fait faire les premières parties des concerts d’Ahmad JamalLouis Sclavis… En 1996 sort son premier album en solo : De l’avis d’un clown (IDA Records) et en 1999, il crée et prend la direction artistique d’un festival de musique classique et de jazz : « Les Mélomanies d’Annonay ». Dimitri Naïditch poursuit une activité de concertiste en France et à l’étranger, se produisant en solo ou avec différents orchestres symphoniques notamment avec l’Orchestre national philharmonique de Kiev, l’Orchestre symphonique de Lille, l’Orchestre symphonique du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre symphonique de Cannes et d’autres. Plusieurs de ses récitals sont diffusés en direct sur France Musique. Il se produit également avec l’ARFI (Marmite Infernale), en trio avec Jean-Jacques Avenel et Joël Allouche, en duo avec Didier LockwoodGilles ApapVladimir ChevelAlessandro Quarta, etc. Il accompagne par ailleurs Richard GallianoPierre AmoyalHoward ButtenRick MargitzaAndy SheppardMarie-Claude Pietragalla… Parallèlement à son activité de concertiste, Dimitri Naïditch réalise plusieurs commandes en tant que compositeur (pièces pour des enfants, musique pour le théâtre, documentaires, etc.) et anime régulièrement des master classes dans différents conservatoires de France, ainsi qu’au centre de musique Didier Lockwood. En 2002, il compose Sympholies, vaste fresque pour piano et orchestre, qu’il interprète avec la Philharmonie de Kiev, après avoir joué en première partie le 3e concerto pour piano de Rachmaninov. En octobre 2005, Dimitri Naïditch sort un 2ème album de piano solo consacré au jazz – Cossia, sur le label Ames distribué par Harmonia Mundi. Il partage l’affiche du spectacle Le Jazz et la Diva avec Caroline Casadesus et Didier Lockwood, produit à la Pépinière Opéra, au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse et au Théâtre Tristan Bernard avant de partir en tournée pour plus de 200 représentations, une nomination aux Victoires de la musique 2006 et le Molière du meilleur spectacle musical 2006. En 2007-2009, il réalise un projet autour du folklore ukrainien qu’il revisite à la lumière du jazz et de la musique contemporaine. Ce travail donne lieu à plusieurs spectacles : Les Chants d’UkraineDavnina et Trio Kiev qui sont présentés dans plusieurs festivals de jazz et de musiques traditionnelles. En 2009-2010, il crée le spectacle musical solo Ma vie en morceaux qui mélange théâtre, humour, musique classique et jazz, et dont plusieurs représentations sont données au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse à Paris au cours de l’année 2011. En 2012, Jean-François Zygel invite Dimitri Naïditch à donner un concert au Théâtre du Châtelet sur le thème de « Bach en Jazz » qu’il prolonge par une invitation à son émission « La Boîte à Musique » sur France 2 pour une revisitation en jazz du thème de la 40e Symphonie de Mozart. Le répertoire « Bach en Jazz » donne lieu à plusieurs représentations au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse, notamment une soirée spéciale donnée pour le groupe LVMH. Il prolonge ensuite son travail d’interprétation jazz des grands compositeurs classiques avec Mozart, dont il présente une relecture de la Fantaisie en Ré Mineur et du Concerto pour piano n°20 lors de l’émission « La Boîte à Musique » du 31 août 2012 sur France 2. Janvier 2013, Jean-François Zygel invite Dimitri Naïditch pour un concert sur Tchaïkovski au Théâtre du Châtelet dont il livre ensuite une interprétation du Lac des Cygneslors de l’émission « La Boîte à Musique » diffusée le 16 août 2013. Il donne plusieurs concerts sur Jean-Sébastien Bach au cours de l’année 2013 et donne deux représentations en Italie en mars 2013 au Palais Visconti de Milan pour le groupe LVMH. (source : Wikipedia – Extrait).

Battle de piano entre André Manoukian et Dimitri Naïditch

Vendredi 29 mars, 20h30 – Hangar 14, Bordeaux
Entrée libre et gratuite

Dans le cadre des concertations #BM2050 (soirée artistique pour la journée de clôture des concertations)

Programme complet de la journée :
09h00 : ouverture des portes
9h30-10h45 : « changement climatique et mutations sociales : comment nous adapter ? »
11h00-12h30 : « se loger, se déplacer, travailler, consommer dans et hors de la métropole »
12h30-14h00 : « Si t’habites pas Bordeaux Métropole en 2050, t’as raté ta vie ! » Par la Compagnie Décalez!
12h30-14h00 : Les carrelets de l’estuaire : un patrimoine commun, avenir incertain ?
14h45-16h15 : Liberté, égalité, fraternité : illusion, fantasme ou « communs » partagés ?
16h30-18h00 : « territoires ou réseaux ? Comment doit-on parler de la métropole et quelles sont ses limites ? »
18h00-19h30 : « Et maintenant, que faire ? »
20h30 : Battle de pianos

#BM2050 – www.bm2050.fr

 

Please follow and like us !