La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Menu

Concert Le Josem et Dätcha Mandala sur les quais de Bordeaux : résonance de virtuosités croisées

Concert Le Josem et Dätcha Mandala ; Bordeaux Fête le Vin 2018 - Photo(c) Nathalie Gellibert
Concert Le Josem et Dätcha Mandala ; Bordeaux Fête le Vin 2018 - Photo(c) Nathalie Gellibert
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

L’esplanade des platanes sur les quais de Bordeaux accueillait hier, à l’occasion des scènes de Bordeaux Fête le Vin, la formation classique le Josem (orchestre symphonique de l’Entre-deux-Mers) accompagnée du célèbre groupe rock bordelais Dätcha Mandala. En ce début de soirée, quand le soleil couchant  illumine la scène en parfaite perspective devant la grande roue de l’esplanade des Quinconces, les conditions étaient idéales pour un concert gratuit invitant 2 genres musicaux dont la réunion improbable mais dans une belle alchimie a ravi un public festivalier conquis.  

Le Josem fait son show : l’expression d’une identité musicale symphonique atypique

Cette formation bordelaise officie depuis déjà presque 30 ans. Sous la baguette éclairée du chef d’orchestre Eloi Tembremande, 60 jeunes de 12 à 25 ans aussi talentueux qu’aventureux proposent un univers symphonique décalé et original, pour des invitations à la découverte du genre classique revisité, n’hésitant pas à y mêler les musiques du monde colorées pour un relief

Concert Le Josem et Dätcha Mandala ; Bordeaux Fête le Vin 2018 - Photo(c) Nathalie Gellibert
Concert Le Josem et Dätcha Mandala ; Bordeaux Fête le Vin 2018 –
Photo © Nathalie Gellibert pour KULTE

supplémentaire. Créé autour d’une association, le Josem promeut également des valeurs communautaires où l’idée du groupe soudé dans l’investissement d’un projet se transforme en école de la vie. Forts d’une expérience solide et de multiples collaborations(avec des compositeurs, des écoles de musiques du monde entier et d’autres groupes), ils égrainent avec passion leurs notes expertes et joyeuses dans la bonne humeur communicative. Hier soir, ils ont débuté avec une cumbia* poétique enchaînant avec le titre Loukoum aux saveurs de l’orient entraînant les spectateurs, posés sur l’herbe, dans une nonchalante rêverie envoûtante. Au final de cette 1ère partie, tout le monde s’est levé, sollicité par le rythme brésilien du morceau Tico Tico largement applaudi.

Dätcha Mandala : Les prodiges du rock bordelais en sublime incursion symphonique

L’association des 2 genres musicaux peut paraître non évidente mais lorsque le trio surdoué rejoint le Josem sur scène et joue les 1ère mesures, on sait déjà que l’on va vivre un très bon moment. La grande roue des Quinconces s’illumine et, en écho, les mâts des gréements sur le fleuve commencent à scintiller. Le tableau est superbe. Dans une parfaite synchronisation, les violons, violoncelles et contrebasses fusionnent et s’accordent délicieusement avec les guitares acoustiques, électriques (Jérémy Saigne) ou basses, tout cela rythmé par la batterie de JB Mallet. C’est une histoire de cordes qui se répondent en mélodies harmoniques. C’est intense et subtil à la fois, du miel épicé bien dosé. Lorsque la voix transcendantale de Nicolas Sauvey, le chanteur-bassiste du groupe, émerge, la foule est parcourue du même frisson et l’on atteint une autre dimension. 4 morceaux emmènent faire le même voyage : à la reprise de Deep Purple, la

Concert Le Josem et Dätcha Mandala ; Bordeaux Fête le Vin 2018 - Photo(c) Nathalie Gellibert
Concert Le Josem et Dätcha Mandala ; Bordeaux Fête le Vin 2018 –
Photo © Nathalie Gellibert pour KULTE

délectation est à son comble. On voudrait que l’instant dure mais c’est déjà la fin, les spectateurs se lèvent pour une ovation et un rappel évident. Ce groupe est habité par ce supplément d’âme qui étoffe le talent et génère des émotions profondes. Depuis près de 10 ans, la générosité authentique de leur intensité électrisante sait créer la proximité avec son public. Le groupe se définit comme un  » Power trio de Heavy Blues Psychédélique à tendance rock spatial et cosmique « , l’expérience symphonique réussit, les 3 amis envoiyant chacun leurs sons et leurs vocalises comme un souffle vital en osmose. Leur progression est largement méritée : après avoir assuré la 1ère partie des Insus au Stade de France en septembre 2017, il peuvent se féliciter de la sortie, le 10 novembre dernier, d’un superbe 1er album   » ROKH « . Fraîchement rentrés d’outre-Altlantique pour 2 dates à New York et Montréal après 22 dates au Royaume-Uni, leur calendrier de tournée pour les mois à venir est déjà bien rempli.

Ce concert a tenu ses promesses de rassemblement de talents pour un voyage qui s’inscrit parfaitement dans l’esprit du festival Bordeaux fête le Vin, vers des contrées sollicitant toujours plus loin notre imaginaire et nos émotions.

* : style musical originaire de la Colombie et de Panama qui s’est ensuite répandu dans d’autres pays d’Amérique Latine comme le Venezuela

Le Josem

https://fr-fr.facebook.com/lejosem/
Prochaines date de concert : Festival Entre 2 airs du 14 au 21 juillet 2018 Entre-Deux-Mers

Dätcha Mandala

https://fr-fr.facebook.com/datchamandala/
Prochaine date de concert : Music festival de Toulouse le samedi 23 juin 2018

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin