La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

“ Cendrillon “ et la féérie du ballet de Noël

" Cendrillon ", le ballet de Noël de l'Opera de Bordeaux - Photo DR
" Cendrillon ", le ballet de Noël de l'Opera de Bordeaux - Photo DR
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
Instagram
YouTube
YouTube

Le conte de Perrault revisité par le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux avec la chorégraphie de David Bintley enchantera le Grand Théâtre cette saison de Noël 2019, le tout sur la musique de Prokoviev.

Conte et magie pour un succès jamais démenti

Cette saison “ Cendrillon “ entre au répertoire du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux.

" Cendrillon ", le ballet de Noël de l'Opera de Bordeaux - Photo DR
 » Cendrillon « , le ballet de Noël de l’Opera de Bordeaux – Photo DR

Ce ballet en 3 actes fut créé le 21 novembre 1945 au Théâtre du Bolchoï de Moscou sur la musique de Serge Prokoviev. Depuis son achèvement, la célèbre partition de Prokoviev n’a cessé de fasciner les chorégraphes. Lorsque David Bintley crée sa “ Cendrillon “ en 2010 pour le Birmingham Royal Ballet, il prend le contre-pied de la classique et célèbre version de son prédécesseur Ashton dans laquelle il avait lui-même dansé. À la pantomime souvent omniprésente, il substitue une action chorégraphique entièrement immergée dans une atmosphère de conte et de magie. Les fascinants décors à la Jules Verne imaginés par John Mcfarlane ajoutent à l’émerveillement. Les 23 représentations de ce ballet de Noël donneront à chaque danseur son moment de gloire, car le casting change presque tous les soirs.

Chaque ballerine à son pied

La particularité de “ Cendrillon “ est qu’il s’agit d’un ballet narratif, qui doit faire

" Cendrillon ", le ballet de Noël de l'Opera de Bordeaux - Photo DR
 » Cendrillon « , le ballet de Noël de l’Opera de Bordeaux – Photo DR

comprendre sans parler. La chorégraphie de David Bintley propose une Cendrillon aux pieds nus dans une atmosphère de magie. L’histoire du conte de fée est respectée et on retrouve l’orpheline martyrisée par sa belle-mère et ses demi-sœurs. Admirablement interprétées, celles-ci sont conformes physiquement à la description faite dans le conte, l’une grande et maigre Skinny, la 2de petite et boulotte Dumpy. La chorégraphie de Bintley les montre sournoises et méchantes, et on retiendra surtout le personnage de Dumpy qui danse avec maladresse. Voilà toute la difficulté pour une danseuse de Ballet souple et harmonieuse de danser de manière lourde et maladroite. La magie du conte transparaît dans les personnages aussi grâce à leurs costumes dans les tons de bleu et vert et qui brillent différemment selon les lumières. Les décors immenses et féeriques posent le cadre du conte et mettent en valeur les tutus étincelants, les paillettes et les froufrous des robes, les tulles, les velours et les soieries, les diadèmes et les perruques, ainsi que les

" Cendrillon ", le ballet de Noël de l'Opera de Bordeaux - Photo DR
 » Cendrillon « , le ballet de Noël de l’Opera de Bordeaux – Photo DR

pointes et les chaussons des ballerines qui virevoltent avec aisance.

Cendrillon “ reste le ballet idéal pour Noël, ce moment de l’année où les familles veulent rêver ensemble. Cette sortie familiale incontournable du mois de décembre est un moment très attendu. C’est donc un certain défi pour les danseurs du Ballet de l’ONBA que de raconter ce conte universel par les gestes et les regards. Des séances pour les scolaires et le jeune public, plus courtes, seront proposées.

 » Cendrillon «  par le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux

Direction musicale : Marc Leroy-Calatayud
Chorégraphe et mise en scène : David Bintley
Décors et costumes : John Mcfarlane
Lumières : David A. Finn réalisées par Peter Teigen

Éric Quilleré, directeur de la Danse

Danseur invité : Joseph Caley, Lead principal de l’English National Ballet

Décors, costumes et accessoires réalisés par le Birmingham Royal Ballet

Cendrillon est présenté en collaboration avec le Birmingham Royal Ballet.
Head of Scenic Presentation : Doug Nicholson
Head of Lighting : Johnny Westall-Eyre
Stage Technician : Paul Amoo
Costume Supervisor : Vanda Hewston
Wig Supervisor : Lauren Fitzgerald

Skinny:  
Anna Guého ou Alice Leloup       

Dumpy : 
Diane Le Floc’h ou Marina Guizien

La Belle-Mère de Cendrillon :
 Marina Kudryashova ou Cécile Grenier

La Fée Marraine : 
Nicole Muratov ou Emilie Cerruti

La Fée Printemps/Fiancée : 
Marini Da Silva Vianna ou Marina Guizien ou 
Mélissa Patriarche

La Fée Eté/Fiancée : 
Alice Leloup ou Natalia Butragueño ou Hélène Bernadou  

La Fée Automne/Fiancée : 
Vanessa Feuillatte ou Marina Kudryashova 
ou Clara Spitz

La Fée Hiver/Fiancée :
 Ahyun Shin ou Anna Guého ou Anaëlle Mariat

Le Maître à danser
 : Ashley Whittle ou Guillaume Debut ou 
Alexandre Gontcharouk

Le Costumier :
 Marc-Emmanuel Zanoli

Le Coiffeur : 
Pierre Devaux                     

Le Perruquier
 : Kylian Tilagone        

Père/Majordome :
 Kase Craig ou Alvaro Rodriguez Piñera

Cendrillon/Petite
 : Charlie Pacaud ou Mathilde Gimeno

Sœurs Cendrillon/Petite
 : Valentine Sordel, Lou Dumerval ou  Valentine Arvy, Iris Bonnemazou

Les 4 Assistantes
 : Rio Morisawa, Anne-Elisabeth Dubois, Claudia Nicholson, Faustine Debrabant ou Lola Belloeil, Sarah Barthez, Caroline Richter, Julie Venutier

L’ Assistant : 
Cyril Cosson (Artiste de la figuration)

2 Souris
 : Valentine Sordel, Lou Dumerval ou 
Valentine Arvy, Iris Bonnemazou

La Grenouille
 : Emanuele Torre ou Riccardo Zuddas

2 Lézards
 :
Pierrick Defives, Rémi-Hugo Buyens                   

16 Etoiles
 : Cassandre Leblanc, Rio Morisawa, Claudia Nicholson, Clara Spitz ou Nicole Muratov ou Julie Venutier, 
Emilie Cerruti ou Nicole Muratov ou Victoire Debay, Camille Lebesgue, Lola Belloeil, Perle Vilette, 
Anne-Elisabeth Dubois, Sarah Barthez, Charlotte Meier, Hélène Bernadou ou Marina Guizien, Natalia Butragueño ou Ahyun Shin, Faustine Debrabant, Carolina Richter, 
Anaëlle Mariat ou Victoire Debay

4 Amis du Prince
 :
Neven Ritmanic ou Guillaume Debut, Ashley Whittle ou Alexandre Gontcharouk, Diego Lima ou Ryota Hasegawa ou Riku Ota, Alvaro Rodriguez Piñera ou Pierre Devaux ou Kase Craig

8 Couples du bal (8 Invitées et 8 Cavaliers)
 :
Natalia Butragueño ou Ahyun Shin, Anaëlle Mariat ou 
Lola Belloeil, Emilie Cerruti ou Nicole Muratov ou
Faustine Debrabant, Perle Vilette, Charlotte Meier, 
Camille Lebesgue, Clara Spitz ou Sarah Barthez, 
Hélène Bernadou ou Carolina Richter

Kylian Tilagone, Pierre Devaux ou Kase Craig, 
Marc-Emmanuel Zanoli, Rémi-Hugo BuyensAlexandre Gontcharouk ou Riccardo Zuddas, Pierrick Defives, Guillaume Debut ou Riccardo Zuddas, Ryota Hasegawa ou Diego Lima ou Emanuele Torre

2 Serviteurs
 : Marin Jalut-Motte, Jérôme Sanson

Grenouille et 2 Lézards
 : Cyrils Cosson, Jean-Baptiste Bouyé, Antoine Souchaud

Bordeaux Grand-Théâtre

Du mardi 10 décembre au mardi 31 décembre 2019, 20h00
Durée : 2h30 environ

Programmation exacte et réservations : cliquez ici

 

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.