La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Menu

Brèves de comptoir : on rhabille le gamin ?

De gauche à droite : Jean Caplin, Jean-Marc Cauchery, Christelle Jean, Didier Poulain et Laura Luna – Photo © DR
De gauche à droite : Jean Caplin, Jean-Marc Cauchery, Christelle Jean, Didier Poulain et Laura Luna – Photo © DR
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Les Brèves de comptoir sont de retour ! Jusqu’au 20 janvier, le Théâtre des Salinières accueille pour 9 représentations le spectacle de Jean-Marie Gourio et Jean-Michel Ribes dans la mise en scène de Christelle Jean. Quand 5 piliers de comptoir sont 5 piliers de sagesse…

De gauche à droite : Jean Caplin, Jean-Marc Cauchery, Christelle Jean, Didier Poulain et Laura Luna – Photo © DR
De gauche à droite : Jean Caplin, Jean-Marc Cauchery, Christelle Jean, Didier Poulain et Laura Luna – Photo © DR

À l’origine des fameuses « brèves de comptoir », il y a le travail d’observation quasi ethnographique réalisé par Jean-Marie Gourier dans les lieux où la parole se manifeste à l’état sauvage, particulièrement dans ce lieu propice à l’épanchement sentimental comme à l’élaboration théorique qu’est le bistrot. Depuis ce travail, donc, consistant à noter les pensées échevelées des consommateurs, la  » brève de comptoir « , qui a déjà donné lieu à plusieurs recueils, à un film et à une pièce de théâtre, est en passe de devenir un genre littéraire à part entière. Cet aphorisme d’un type inédit, peut-être jailli du vin où la vérité, dit-on, se trouve, est ce qui se produit lorsque la bêtise, portée à son point d’incandescence, confine au prodige. Il y a dans ces pensées anonymes qui fleurissent au bord des zincs quelque chose de l’éternelle revanche que l’humour, la dérision, l’absurde octroient à Renart sur Ysengrin, à Toto sur les adultes, à Nasreddine sur Tamerlan, c’est-à-dire aux faibles sur les puissants, aux humains sur l’adversité. Transposés pour la scène, ces joyaux de sagesse débridée sont sertis de silences, rehaussés des gestes qui accompagnent la parole, incarnés dans des voix et présentés dans leur biotope d’origine, le bistroquet, de sorte que le spectateur les observe à l’état naturel.

Et pour faire durer le plaisir, 11 représentations supplémentaires sont prévues dans autant de villes néo-aquitaines entre le 1er février et le 30 mars.

Brèves de comptoir

L'affiche du spectacle - Photo © Maria Alberola
L’affiche du spectacle – Photo © Maria Alberola

Auteurs : Jean-Marie Gourio et Jean-Michel Ribes
Mise en scène : Christelle Jean
Avec : Laura Luna ; Benjamin Bardel ; Jean-Marc Cochery ; Christelle Jean ; Jean Caplin
Genre : comédie
Durée : 100 minutes
Création : Théâtre Tristan Bernard (1994)
Jusqu’au 20 janvier au Théâtre des Salinières. Prochaines représentations : suivez le
lien
Jusqu’au 30 mars en Nouvelle-Aquitaine. Prochaines représentations : suivez le
lien
Tarifs : 22 € (tarif normal) / 18 € (carte Senior Bordeaux) / 18 € (groupes) / 18 € (comités d’entreprises) / 13 € (moins de 26 ans) / 18 € (tarif tournée)
Billeterie : suivez le
lien

Théâtre des Salinières
4, Rue Buhan – 33000 Bordeaux
https://www.facebook.com/TheatreDesSalinieres/
https://twitter.com/TheatreSal
https://www.instagram.com/theatre_des_salinieres/
05 56 48 86 86

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin