gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-113531009-1');

Bordeaux Métropole créera en février un nouveau fonds d’aides à la création cinématographique, l’appel à projets est lancé

Hier a été présenté dans l’Hôtel de la Métropole bordelaise le lancement d’un fonds d’aides à la création artistique cinématographique, particulièrement pour le genre  » Comédie musicale « . La convention sera signée en février et l’appel à projets est d’ores et déjà lancé.

Conscients du succès du choix de Bordeaux et de sa métropole, en général tout comme pour être lieux de tournages de films en particulier, Virginie Calmels, 1ère adjointe au maire de Bordeaux et Fabien Robert, adjoint à la culture ont mis en avant ce projet comme un nouveau moteur d’attractivité, dans le cadre de la marque de territoire  » Magnetic Bordeaux « . En pensant fortement aux  » retombées économiques directes et indirectes « , la 1ère adjointe n’a pas manqué souligner qu’il s’agit là d’un  » signal fort à l’attention du monde du cinéma  » de la part de Bordeaux et sa métropole. Une convention entre la DRAC, le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée), la Ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole réunira 225 000 € de fonds d’aide à la création numérique et aux nouveaux formats, prolongeant le fonds annuel de 400 000 € créé par la Ville en 2013 dédié au spectacle vivant, les arts visuels, les arts plastiques, la musique, la littérature, la bande dessinée, l’espace public, les arts

Virginie Calmels, 1ère adjointe au maire de Bordeaux et Fabien Robert, adjoint à la culture ont mis en avant ce projet comme un nouveau moteur d'attractivité pour Bordeaux et la métropole, dans le cadre de la marque de territoire " Magnetic Bordeaux ". Thierry Lounas, président du groupe Fiction Nouvelle-Aquitaine : " Il faut pérenniser et inscrire dans la durée cette résidence " - Photo © Stéphan Foltier pour KULTE
Virginie Calmels, 1ère adjointe au maire de Bordeaux et Fabien Robert, adjoint à la culture ont mis en avant ce projet comme un nouveau moteur d’attractivité pour Bordeaux et la métropole, dans le cadre de la marque de territoire  » Magnetic Bordeaux « . Thierry Lounas, président du groupe Fiction Nouvelle-Aquitaine :  » Il faut pérenniser et inscrire dans la durée cette résidence  » – Photo © Stéphan Foltier pour KULTE

numériques… Pour Fabien Robert, c’est bien un  » croisement des dynamiques économiques et culturelles « , soulignant que la  » Maison rue Bourbon  » (aux bassins à flot) sera d’autant plus un haut lieu de la création artistique bordelaise… Tout en annonçant que Bordeaux sera la ville invitée d’honneur du Festival du film d’animation de New-York le 28 janvier 2019.

Ce nouveau fonds est plus particulièrement destiné aux associations et créateurs du domaine de l’image : fictions innovantes (vidéos sur internet, chaînes numériques…), création d’oeuvres numériques (oeuvres interactives, réalité virtuelle…), production et diffusion d’oeuvres novatrices et expérimentales faisant spécifiquement appel aux technologies multimédia et numériques, d’expression originale française, avec un travail de scénarisation et un lien culturel fort avec la métropole bordelaise (créateurs, sujets, développement ou production), permettant de soutenir les associations et les événements de la région bordelaise. Les candidatures sont attendues sur la page de l’appel à projet de bordeaux.fr avant le 31 janvier 2019. L’aide peut atteindre 20 000 € par dossier.

La convention avec le CNC a également pour objectif, via les résidences So Film de Genre, d’accompagner la structuration et l’implantation durable de la filière professionnelle du cinéma sur le territoire métropolitain (en partenariat avec Canal+, la SACEM et la société de production  » Wild Bunch « ). Ces résidences, qui développent une approche transdisciplinaire (bande dessinée, illustration, création musicale, cinéma…) bénéficient aux auteurs et projets associatifs bordelais que la Ville de Bordeaux soutient à son niveau. L’appel à projets en en cours et jusqu’au 10 décembre, la résidence des lauréats débutera en mars 2019). Thierry Lounas, à la tête du groupe Fiction Nouvelle-Aquitaine, producteur et distributeur de films, et représentant de nombreux producteurs et réalisateurs pour l’occasion, précise que, même si  » l’alliance est difficile en France entre jeux vidéos, cinéma et nouvelles technologies, 600 projets ont quand même été déposés l’an dernier « . Cette convention et ce fonds sont donc tout-à-fait bienvenus pour accompagner la demande de création artistique et numérique appliquée au cinéma. Et déjà, une 20aine de projets émergent dans le nouveau genre de la comédie musicale pour cette année 2019.  » Il faut pérenniser et inscrire dans la durée cette résidence « , appuie-t-il avec force.

Les associations oeuvrant dans le champ du cinéma accompagnées par la Ville de Bordeaux (invités – confirmations en cours) : Monoquini, Kino Session, FIFIB, Dorsa Barlow, La troisième porte à gauche, Daddy Love, Kloud Box, NR Prod, Mundart.

Les membres du comité de lecture pour l’appel à projets 2018-2019 (collège Experts) :

  • Stéphanie Robin, administratrice du Fresnoy – studio des arts contemporains à Tourcoing – présidente
  • François Calderon, directeur général de la fabrique de cinéma Commune Image à Saint-Ouen 
  • Yannick Reix, directeur du Café des images à Herouville Saint Clair 
  • Joséphine Derobe, artiste, directrice artistique et scénariste spécialisée en réalité virtuelle (Les Produits frais, Maison de production pour le cinéma, l’audiovisuel et le transmedia ; Les Poissons volants, société de production indépendante spécialisée dans les documentaires et long-métrages ; la Fabrique 3D)
  • Stéphan Castang, auteur et réalisateur
  • Dominique Pasqualini, Directeur de l’EBABX – Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux et du Pavillon