La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Bordeaux en bande-dessinée

Photo © Lionel Marty / Éditions Petit à Petit 2018
Photo © Lionel Marty / Éditions Petit à Petit 2018
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
Instagram
YouTube
YouTube

À l’occasion de la récente parution de la bande dessinée Bordeaux d’Ausone à Montaigne, la librairie Mollat ouvrait samedi dernier son  » Corner  » pour une rencontre avec les auteurs.

Le docuBD, une bande dessinée entre fiction et documentaire

Bordeaux d'Ausone à Montaigne, la couverture de l'album - Photo © Lionel Marty / Éditions Petit à Petit 2018
Bordeaux d’Ausone à Montaigne, la couverture de l’album – Photo © Lionel Marty / Éditions Petit à Petit 2018

Bordeaux d’Ausone à Montaigne est le 1er volume d’une bande-dessinée consacrée à l’histoire de la capitale néoaquitaine, avec au scénario le prolifique Frédéric Brrémaud (Chats !), accompagné au dessin par Emmanuel Despujol (Le Dixième Peuple) et Chico Pacheco (Un Jour sans Jésus). Ce 1er opus couvre une période allant de – 80 000 à 1592, des peuples néolithiques installés sur les rives de la Garonne à la disparition de Montaigne. On croise entre-temps des figures incontournables, Ausone ou Aliénor d’Aquitaine, et on suit les péripéties qui ont donné à la ville le visage que nous lui connaissons : invasions, guerres de religions, constructions d’édifices notables telles que la flèche Saint-Michel ou la cathédrale Saint-André. Une bande dessinée sur Bordeaux, l’idée peut laisser une impression de déjà-vu. Toutefois, il faut admettre que l’histoire de la ville et les enfants du pays sont ce qu’ils sont. Il faut aussi noter combien le trait, énergique et lisible, et la narration enlevée distinguent cet album des sages illustrations pour manuels d’Histoire qui font le tout venant des bandes dessinées de ce type. En outre, les chapitres illustrés sont toujours accompagnés d’une double page documentaire, réalisée par Béatrice Merdrignac (Les Hommes du port), qui les contextualise par le texte et l’image. À cet égard, Bordeaux d’Ausone à Montaigne est à la bande dessinée ce que le docufiction est au documentaire : la fiction y a sa part mais rien n’y entre que les connaissances archéologiques ou historiques ne valident. Ce souci d’exactitude est d’ailleurs la marque de fabrique de la collection Villes en BD, publiée chez l’éditeur rouennais Petit à Petit.

En attendant la 2ème partie de l’histoire de Bordeaux, il est aussi possible de découvrir celle d’autres cités hexagonales : Rouen, Lille, Nice et d’autres encore.

Bordeaux d’Ausone à Montaigne

Scénario : Frédéric Brrémaud
Dessin : Emmanuel Despujol et Chico Pacheco
Documentation : Béatrice Merdrignac
Éditeur : Petit à petit
Collection : Villes en BD
Parution : 2 novembre 2018
80 pages

Mollat

15 rue Vital-Carles, 33080 Bordeaux Cedex
05 56 56 40 40
https://www.mollat.com/
https://www.facebook.com/Librairiemollat/
https://twitter.com/LibrairieMollat

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.