Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/ballet-blanche-neige-la-feerie-dun-envoutement-romantique-avant-gardiste
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram

L’Opéra National de Bordeaux a présenté, vendredi dernier, la première du ballet  » Blanche Neige «  d’Angelin Preljocaj.  Voilà une ouverture de saison qui fait souffler un vent nouveau avec cette entrée au répertoire proposant une relecture endiablée du conte de Grimm pour un ballet créé en 2008. Le chorégraphe, déjà maintes fois représenté sur la scène du Grand Théâtre, et l’Opéra de Paris sont, à partir de cette année, le partenaire de l’ONB sur la proposition éclairée d’Eric Quilleré, nouveau Directeur de la Danse depuis cette année.

Angelin Preljocaj : un amoureux du mouvement

Ce danseur-chorégraphe, né en France en 1957 de parents albanais, a crée sa compagnie en 1984. Il a depuis chorégraphié plus de 50 pièces, du solo au ballet, le plus souvent marquées par l’intersection des arts mobilisant la mode, le dessin, le design, la photographie, les arts plastiques,

Ballet Blanche-Neige . Opéra National de Bordeaux- 21 septembre 2018 - Photo ©JBenhamou

Ballet Blanche-Neige . Opéra National de Bordeaux- 21 septembre 2018 – Photo ©JBenhamou

a littérature. En perpétuel renouvellement, il apparaît toujours sur des créations aussi inédites qu’inattendues avec ce caractère multiformes qui génère de prolifiques et heureuses collaborations permettant des visions croisées qui multiplient les sources d’inspiration. Ses créations sont reprises au répertoire de nombreuses compagnies, dont il reçoit également des commandes.C’est le cas notamment de La Scala de Milan, du New York City Ballet et du Ballet de l’Opéra national de Paris. La danse de Preljocaj se caractérise  par une forte base de techniques néo-classiques et modernes associées au langage contemporain propre au chorégraphe, fait de lyrisme teinté d’une forte sensualité.  Cet artiste qui s’interroge notamment sur  » comment le corps imprime le monde  » n’hésite pas à établir un dialogue entre la plastique des danseurs et l’image au travers des nouvelles technologies. 

KULTE - Carré in post 125

Un conte de fée esthétique et psychanalytique

Ce  » Blanche Neige  » nous offre une sublime plongée dans l’univers du conte publié par les frères Grimm en 1812, bien éloigné de la version édulcorée de Walt Disney. Ce ballet narratif propose une vraie symbolique intemporelle s’appuyant sur l’analyse de Bruno Bettelheim de 1976 avec  » La psychanalise des contes de

Ballet Blanche-Neige . Opéra National de Bordeaux- 21 septembre 2018 - Photo ©JBenhamou

Ballet Blanche-Neige . Opéra National de Bordeaux- 21 septembre 2018 – Photo ©JBenhamou

fées « . Blanche-Neige fait son éducation de jeune fille « sage » auprès des nains, asexués, en attendant  le prince jeune et beau  qui la délivrera du désir qui l’étouffe (symbolisé par la pomme). L’attitude de la marâtre, qui cherche en vain à se rassurer (« miroir, mon beau miroir… »), rappelle que parmi les étapes nécessaires à la construction de l’identité féminine, la mère doit céder la place à sa fille. Dès le lever de rideau, on se délecte de l’atmosphère sombre, fantasmagorique et apocalyptique du 1er tableau , de cette brume envoûtante au travers de laquelle flotte la silhouette noire de cette mère agonisante qui vient donner la vie. Voilà le « la » de 110 minutes d’intensité aux contrastes jubilatoires. Les scènes s’enchaînent, fidèles à la trame de l’histoire originelle, en rupture constante de rythme tantôt légers et enlevés, lascifs et enveloppants ou encore guerriers et puissants, alternant pulsion de vie et menace de mort. La diversité et la synergie fulgurante du mouvement est de toute évidence au service d’un focus sur l’expression des sentiments. Le lyrisme évocateur des symphonies de Gustav Mahler (dont notamment le célèbre Adagietto de la Symphonie n°5) relayées par des sons électro signés 79D servent à merveille cette ambivalence d’ambiances  tour à tour romantiques, loufoques, dramatiques et décalées. Blanche-Neige, divinement incarnée par l’évanescente Alice Leloup, vêtue, telle une vestale, d’un voile immaculé et échancré, suggère, en constante grâce et subtilité, l’innocence en quête de l’amour absolue. Nous ferons une mention spéciale à l’irrésistible et incroyablement charismatique Nicole Muratov qui nous offre une belle-mère féline et machiavélique à l’extrême aux saveurs de sensualité vénéneuse. En latex noir, cape gothique et hauts talons, accompagnée d’espiègles chats-gargouilles, elle lance ses maléfices telle une ensorceleuse baroque. On reconnaît immédiatement la patte de Jean-Paul Gauthier qui a signé tous les costumes et nous offre ainsi des nains qui deviennent des mineurs aviateurs virevoltant en danse aérienne le long d’une paroi, des chasseurs version commando et un prince athlétique qui exprime sa virilité teintée de romantisme en salopette orange et manches bouffantes. Saluons ici la magnifique prestation d’Oleg Rogachev qui dose avec une précision millimétrée une superbe alchimie de puissance et douce fragilité. Au final, les 24 danseurs ont livré une belle prestation. On retiendra, en autre, la scène inattendue de la pomme avec cet affrontement animal entre les 2 héroïnes jusqu’à l’absorption forcée et fatale.  Les décors minimalistes de Thierry Leproust entre figuratif et symbolique, en trompe-l’oeil et jeu de miroir associés aux effets de lumières en clair-obscur de Patrick Riou nous emmènent assurément à franchir les portes du temps vers ces mondes parallèles où l’on peut aimer se perdre.

Aux amateurs de conte de fée en quête de merveilleux et de sombre enchantement, il était une fois… une promesse de voyage poétique au pays de la gestuelle maîtrisée d’un chorégraphe décidément inspiré, aux confins entre réel et figuré. L’audience a largement applaudi.

Infos pratiques :

Ballet  » Blanche-Neige  » à l’Opéra de Bordeaux

Prochaines dates de représentation :

Lundi 24 septembre 2018 à 20h00
Mardi 25 septembre 2018 à 20h00
Mercredi 26 septembre 2018 à 20h00
Jeudi 27 septembre 2018 à 20h00
Vendredi 28 septembre 2018 à 20h00
Dimanche 30 septembre 2018 à 15h00

Informations et réservations :

https://www.opera-bordeaux.com/

Le Grand Théâtre
Place de la Comédie, BP 90095, 33025 Bordeaux cedex
Té. : 05 56 00 85 95

 

 

Please follow and like us !
RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
Google+
https://kulte-infos.fr/ballet-blanche-neige-la-feerie-dun-envoutement-romantique-avant-gardiste
YouTube
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Instagram