La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

2 jours dédiés à la poésie et la création contemporaine sous toutes leurs formes en Sud Gironde

Festival " Comment dire ? " à Targon en mars 2020 - © Qualité Street Photo Vision full Frame Photography Qualité Street photo vision Full Frame Photography
Festival " Comment dire ? " à Targon en mars 2020 - © Qualité Street Photo Vision full Frame Photography Qualité Street photo vision Full Frame Photography
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
Instagram
YouTube
YouTube

Le festival  » Comment Dire «  vous donne rendez-vous les vendredi 27 et samedi 28 mars à l’Espace René Lazare de Targon, en plein cœur du vignoble de l’Entre-deux-Mers pour sa treizième édition, toujours portée par la volonté de l’association ACROCS Productions de partager des regards poétiques sur notre monde contemporain.

Artistes de tous styles et tous horizons

Célébrant la poésie et la création contemporaine sous toutes leurs formes durant 2 jours, le festival rassemble des artistes de tous horizons : plasticiens, chanteurs, libraires, éditeurs, conteurs, slameurs, clowns, musiciens… toutes et tous vous invitent à

Festival " Comment dire ? " à Targon en mars 2020 - © Qualité Street Photo Vision full Frame Photography Qualité Street photo vision Full Frame Photography
Festival  » Comment dire ?  » à Targon en mars 2020 – © Qualité Street Photo Vision full Frame Photography Qualité Street photo vision Full Frame Photography

faire l’expérience d’un moment unique chaque année. La programmation s’appuie sur un savant mélange d’artistes locaux et d’autres horizons. Cette cohabitation marque la volonté du festival de soutenir ceux qui font la bouillonnante vie culturelle locale, aux côtés de propositions d’ampleur nationale. Alors laissez vos certitudes à quai et laissez-vous embarquer pour un voyage atypique au cours duquel se posera cette fameuse question :  » Comment Dire… ? Plus que jamais tourné vers la création locale, le festival mettra en lumière le travail éclectique de formations girondines telles que Beretta (fusion libertaire), Rue Chantecrit, Nous Déraille (chanson), Keramsi (performance plastique). Également à l’honneur, Noémie Boullier, artiste-peintre de Sadirac proche de l’association depuis des années, présentera une exposition « 360 / Bêtes d’intérieur », mettant en scène 360 portraits imaginaires. Une sélection de ses œuvres sera exposée à la Médiathèque de Targon en amont du festival.

Barthab et la Cie Qualité Street invités spéciaux

Particularité cette année, le festival recevra Barthab, chanteur récemment installé dans l’Entre-deux-Mers et qui sort actuellement son album 30m², accompagné de 5

Festival " Comment dire ? " à Targon en mars 2020 - © Qualité Street Photo Vision full Frame Photography Qualité Street photo vision Full Frame Photography
Festival  » Comment dire ?  » à Targon en mars 2020 – © Qualité Street Photo Vision full Frame Photography Qualité Street photo vision Full Frame Photography

musiciens, rompant ainsi avec la tradition d’accueillir les chanteurs en formation très réduite – solo ou duo – : la forme est différente, mais la passion pour les mots, identique. Le festival aura également la très grande joie d’accueillir la compagnie Qualité Street, que l’on a plus besoin de présenter tant elle a écumé les routes et festivals depuis 2 décennies avec des spectacles considérés comme des classiques des arts de la rue (Les  » Champions du Bien « ,  » La Fleur au Fusil « ,  » La Beauté du Monde  » notamment). À Targon, nous assisterons à la représentation de  » La lumière de nos rêves « , dernière création de la compagnie, seul en scène au cours duquel Gildas Puget vous fera vibrer au fil des mots et mimiques des personnages qu’il incarne tour à tour…

Programmation jour par jour :

  • Vendredi 27 mars 2020
    • Barthab [Chanson française]
      Accompagné de cinq musiciens, il défendra sur la scène de l’Espace René Lazare son album 30m², sorti en octobre 2019.
      Site : https://www.barthab.com/

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=EqrIqkBCwGo

  • Keramsi –  » Abrutie «  [performance]/
    Avec Robert Kéramsi, Pierre Thibaud et Marion Claux
    Sur scène, un sculpteur, une comédienne et un batteur-bruiteur, tour à tour soliste et chœur d’une expérience qui se modèle en live, s’unissent pour créer un univers déroutant et sensible. Terre, mots et sons se rencontrent pour accompagner, donner à voir, à entendre un fragment du roman « Les demeurées » de Jeanne Bennameur.
    Site : https://www.robertkeramsi.com/

  • Nous Déraille [Chanson polychrome]
    De douce mélancolie en colère froide,  » Nous Déraille  » est un trio augmenté (Contrebasse, claviers, guitare/chant et machines) qui questionne l’héritage intime de nos doutes.
    Guitare/Chant : Renaud L. – Clavier : Olivier Bobinnec – Contrebasse : Thierry Forgu
    Site : https://www.facebook.com/nous.deraille/
  • Samedi 28 mars 2020
    • Cie Qualité Street : «  La Lumière de nos Rêves «  [Théâtre]
      Un punk mystique revenu de l’au-delà, une mamie catholique qui ne mâche pas ses mots, et un étudiant gauchiste révolutionnaire, voilà le trio saisissant, drôle et touchant, qui partage, au fond des yeux, la même lumière…
      Un spectacle puissamment incarné, finement écrit, et totalement allumé !
      Conseillé à partir de 10 ans.
      Site : https://qs.gandi.ws/

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=u0emrW9ScGA

  • Rue Chantecrit [Chanson française]
    Rue Chantecrit, trio composé du chanteur poète Hervé Hirondelle, de Thomas Biénabe à la mandoline et d’Éric Dubosq à la contrebasse, qui se caractérise par sa gouaille, digne des chansonniers de l’après-guerre.
    Ils se disent « estampillés à vie : fous rires et tendresse garantis » !
    La rumeur court qu’ils seront exceptionnellement accompagnés par un invité surprise à l’occasion du festival Comment Dire…

  • Beretta [Fusion libertaire]
     » Ce projet, c’est avant tout une part de nous, la transmission de nos émotions, de nos luttes, de nos déceptions. Militants pour nos droits dans nos quotidiens précaires, nous affirmons notre engagement et nos opinions « .
    Site : https://www.facebook.com/Beretta-Rapfem-486067408108269/
  • Sur les 2 jours :
    • Lectures : en prolongement de l’exposition de Noémie Boullier, un livre a été édité, composé de textes inspirés par les œuvres de la plasticienne. Ces textes seront lus tout au long des deux jours du festival, ce qui en constituera le fil rouge.
    • Noémie Boullier –  » Bêtes d’intérieur/360 «  [Exposition]
      Autour de soi, une foule. Les « Bêtes d’intérieur » sortent pour la première fois de l’atelier. En pagaille, alignées, entassées, encadrées, suspendues ou posées.
      Elles seront installées confortablement dans un accompagnement sonore créé par Amandine Deguilhem. N’ayez crainte de planter vos yeux dans leurs yeux, elles vous parleront peut-être. Elles sont comme nous… comment dire… êtres particuliers, issus d’un hasard circonstanciel créatif.
      Site : https://noemieboullier.ultra-book.com/accueil

    • Microédition : depuis plusieurs années l’équipe du festival édite en collaboration avec la micro maison d’édition Astel, dans la collection Le Père, Le Fils et le Singe, des ouvrages portés sur l’œuvre d’un·e artiste accueilli·e lors du festival. L’équipe du festival publie donc cette année une sélection de portraits issus de la série « Bêtes d’intérieur / 360 » par Noémie Boullier, associés à des textes proposés par une multitude d’auteurs.
    • Stands librairie :
      • L’éco-Libri : l’équipe du festival est attachée depuis un certain temps à mettre en lumière le travail passionné de libraires et éditeurs locaux et / ou indépendants. Cette année, l’Éco-Libri, librairie générale et salon de thé basée à Créon, vous proposera une sélection d’ouvrages durant les deux jours du festival.
      • Le Buvard : maison d’édition indépendante depuis 2018, Le Buvard revient à Comment dire pour présenter ses créations : du livre flash de festival (comme celui réalisé sur site l’année dernière) à l’essai sur le cannabis médicinal, en passant par les collectifs de poésie et, bien entendu, les carnets de création du duo Whydah. Les éditions du Buvard proposent maintenant des carnets à partir de papier recyclé, de même que cartes et affiches des œuvres de Pauline Gonzalo.

Festival  » Comment dire ?  » les 27 et 28 mars à Targon

Informations pratiques

  • Site officiel : http://acrocsproductions.com/comment-dire/
  • Tous les spectacles ont lieu à l’Espace René Lazare. Allées d’amour. 33760 Targon
  • Ouverture des portes : 19h00
  • Buvette et restauration artisanales sur place
  • Billetterie : Tarif : 10,00 € par soir ; Gratuit pour les moins de 12 ans
  • Points de vente :
    • Association ACROCS Productions. 20 Grand Rue – 33760 Targon
      05 56 30 93 13 / prods@gmail.com
    • Réseau France Billet : Fnac, Carrefour, Géant, Système U, Intermarché : francebillet.com

Artistes des éditions précédentes :

Ils sont passés par ce festival : Borroka / Jean Detant / Zoft / Annie Coudert / Des Peaux d’bilan / Camille Mansir / Palimpseste / Colibri / Cie Caliconte / la Farouche Cie / Bernard Lubat / Cie Debout 2 Ficelles / Cie Auguste Bienvenue / Betty Gini / L’Orchestre Maigre / Isabelle Pauly / D’ de Kabal / Steven Riollet / Cie Vita Nova / Fred Le Pop / Smash Théâtre / Anne Gardey Desbois / Loïc Lantoine / Nicolas Ferras / Minimal Bougé / Cie Siphonart / Christian Vieussens / Gueille Ferraille / Typhus Bronx / Alexis Le Chapelain / Itxaro Borda / Yoel Jimenez / Dick Annegarn / Jean-Louis Le Vallegant / George Sound / Francis Kasi et Loïc Le Guillanton / Nous Sommes des Chiens / Cie 7ème Sol / Fayçal / Robert Keramsi / Mathieu Boogaerts / Michel Cavadore / André Minvielle / Cie l’Atelier Provisoire / Juliette Kapla / Florence Vanoli & Valérie Chane-tef / Alexis HK / Cri Primate / Cie les Volets Rouges / Kayou / Borderline Club / Peaux Aime / Patrick Deletrez / Page Blanche / OPA / Fred’Om / Cie Sons de Toile / Garçonne / Souleymane Diamanka / Comme tout le monde / Typhus Bronx / Charlotte Blanchon / Nosfell / Michel Vezina / Rodolphe Burger / Araucane / Albert Marcoeur / Les filles du 3ème / Sapritch / Whydah / Vincent Avril / Franck Morel…

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
LinkedIn
Share
Twitter
Visit Us
Follow Me
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.