La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Menu

◊ Opéra ◊ Bordeaux [18 photos] ◊ Ballet « Notre-Dame de Paris » : une clôture de saison en apothéose

Ballet " Notre-Dame de Paris " - Production Opéra national de Bordeaux et Opéra national de Paris - Clôture de saison au Grand Théâtre de Bordeaux le 1er juillet 2019 - Photo (c) Julien Benhamou
Ballet " Notre-Dame de Paris " - Production Opéra national de Bordeaux et Opéra national de Paris - Clôture de saison au Grand Théâtre de Bordeaux le 1er juillet 2019 - Photo (c) Julien Benhamou
Please follow and like us !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

A l’heure où la cathédrale Notre-Dame de Paris saigne et panse ses plaies, pouvait-on rêver plus bel hommage que ces dernières arabesques d’une saison de ballet qui s’est avérée riche et pointue. C’est ainsi que lundi dernier se donnait au Grand théâtre de Bordeaux la Première de cette somptueuse chorégraphie en 2 actes et 13 tableaux, créée le 11 décembre 1965 à l’Opéra national de Paris par Roland Petit, avec la musique de Maurice Jarre et les costumes signés Yves St Laurent, remontée ici par Luigi Bonino.

Graphisme et théâtralisation subliment l’intrigue tragique

Voilà un choix plus que judicieux de mettre à l’honneur Roland Petit, chorégraphe mythique de la scène française qui aura officié durant près de 70 ans dans l’excellence de la création de ballet marquant de manière

Ballet " Notre-Dame de Paris " - Production Opéra national de Bordeaux et Opéra national de Paris - Clôture de saison au Grand Théâtre de Bordeaux le 1er juillet 2019 - Photo (c) Julien Benhamou
Ballet  » Notre-Dame de Paris  » – Production Opéra national de Bordeaux et Opéra national de Paris – Clôture de saison au Grand Théâtre de Bordeaux le 1er juillet 2019 – Photo © Julien Benhamou

indélébile le siècle passé. Avec pas moins de 176 chorégraphies à son actif, il a fait travailler une pléiade de grands danseurs internationaux. Renouvelant sans cesse son style, ce maître dans l’art du pas de deux et du ballet narratif sait aussi se révéler dans l’abstraction. Avec des collaborations aussi prestigieuses du monde artistique ou littéraire que Picasso, Jean Cocteau, Jean Anouilh, Jacques Prévert, Max Ernst, Yves Saint Laurent et Christian Dior ou encore Vladimir Kosma, Maurice Jarre, Olivier Messiaen, et même les Pink Floyd il a l’intuition de s’entourer jusqu’à Holywood de tous ceux qui savent valoriser l’audace, la modernité, la fougue et l’intensité de son imaginaire. C’est donc avec ce sentiment de curiosité jubilatoire qu’au lever de rideau, on s’apprête à plonger dans l’univers des destins impossibles du roman de Victor Hugo. Sur les percussions et violons de Maurice Jarre, des figures hiératiques parées de leurs longues robes en noir et blanc dont les pans se perdent sur le sol en traîne infinie et coiffées de hennins colorés, déambulent gravement. En fond de plateau, apparaît la magie du décor de René Allio. Se révèle ainsi la façade de la cathédrale sur tulle avec jeux de couleurs en transparence, une vue intérieure du clocher, la  Cour des Miracles au sol jonché de trappes. C’est imposant et percutant tout

Ballet " Notre-Dame de Paris " - Production Opéra national de Bordeaux et Opéra national de Paris - Clôture de saison au Grand Théâtre de Bordeaux le 1er juillet 2019 - Photo (c) Julien Benhamou
Ballet  » Notre-Dame de Paris  » – Production Opéra national de Bordeaux et Opéra national de Paris – Clôture de saison au Grand Théâtre de Bordeaux le 1er juillet 2019 – Photo © Julien Benhamou

autant que la quarantaine de danseurs en tuniques multicolores rappelant les vitraux des cathédrales, émergeant de la pénombre et entamant une chorégraphie saccadée sur les dissonances des accords. Magnifique introduction d’une fresque moyenâgeuse qui va alterner frénésie des sentiments et désolation. De la fête des fous à la mort prédestinée, on plonge dans l’intensité de l’amour contrarié et de l’ignominie de la perversité. C’est passionnel comme les décors rougeoyants et glaçant comme l’acier de cette cloche en format géant. Quasimodo se révèle sublime en géant brisé et accablé. Le sonneur bossu  incarne ici avec subtilité les failles de la détresse par une maîtrise du geste impeccable. Le sombre Frollo vêtu du noir de la vilénie est plus que convaincant en personnage perdu dans sa névrose et les tourments de sa conscience, le prétentieux capitaine Phoebus est extraordinaire tout en fougue et panache et Esmeralda divine de grâce et d’une féminité aussi naïve que lascive.

Photos © Julien Benhamou – Tous droits réservés

Les 4 maîtrisent leur art même si à certains moments on pouvait ressentir l’ombre d’un tressaillement dû à la pression d’une 1ère date certainement. Il en reste une rythmique impeccable pour une chorégraphie plus qu’exigeante techniquement. Sublimés par les somptueux costumes graphiques d’ Yves Saint-Laurent et portés par la magnifique et si puissante partition de Maurice Jarre, l’ensemble des danseurs a offert une prestation de très grande qualité. Nous ferons une mention très très spéciale à l’incroyable esthétique et force dramatique du tableau final qui laisse sans voix. C’est fort, beau, brûlant et poignant. Kulte vous recommande cette révérence de fin d’année en hommage à un chorégraphe d’exception s’appuyant sur des mythes inspirés et visionnaires.

Ballet  » Notre-Dame de Paris  » au Grand Théâtre de Bordeaux

Prochaines dates de représentation :

  • Jeudi 04 juillet 2019 à 20h00
  • Vendredi 05 juillet 2019 à 20h00
  • Dimanche 07 juillet 2019 à 15h00
  • Lundi 08 juillet 2019 à 20h00
  • Mardi 09 juilley 2019 à 20h00

Opéra National de Bordeaux
Grand-Théâtre – Place de la Comédie, 33000 Bordeaux
https://www.opera-bordeaux.com

 

 

 

 

 

 

 

Please follow and like us !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin