La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Menu

◊ Fifib 2019 ◊ « Bangla », une comédie à l’italienne qui aborde les thèmes de l’immigration et de la jeunesse, dans un rythme vif et enjoué

Film " Bangla " projeté au Fifib - Photo © Tim Vision Production Fandango
Film " Bangla " projeté au Fifib - Photo © Tim Vision Production Fandango
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Pour cette 8ème édition, 10 longs métrages en compétition internationale, dont le film «  Bangla  » du réalisateur italien Phaim Bhuiyan, vont concourir pour remporter un prix doté par la Ville de Bordeaux. Cette comédie italienne, enlevée et pleine d’esprit, a réjouit son public.Synopsis

Né à Rome, Phaim est le fils d’immigrants du Bangladesh. Il vit ses deux cultures, l’italienne et la bangladaise, un peu déphasé, jusqu’à sa rencontre avec Asia, jeune fille aux cheveux bleus. Phaim Bhuiyan est acteur, co-scénariste et réalisateur (c’est son premier film) de cette comédie de bonne tradition italienne.

Amour et comédie

C’est avec beaucoup d’humour et de délicatesse que le premier long métrage du jeune réalisateur d’à peine 24 ans aborde le sujet de l’immigration bangladaise en Italie. Cette comédie engagée traite de sujets propres à la jeunesse, la vie dans une famille

Film " Bangla " projeté au Fifib - Photo © Tim Vision Production Fandango
Film  » Bangla  » projeté au Fifib – Photo © Tim Vision Production Fandango

traditionnelle, les conflits entre frère et sœur, le rapport à la religion musulmane, l’amitié, le travail et la musique. Le personnage principal est un immigrant de deuxième génération originaire du Bangladesh, il est né à Rome et est de nationalité italienne, tout comme le réalisateur qui joue ce rôle – son rôle – dans le film. Le héros essaie de comprendre la vie et les dialogues très travaillés provoquent le rire, car les sujets abordés, bien que sérieux, sont toujours bienveillants et pleins d’esprit. Finalement cette remise en question est provoquée par l’apparition de l’amour en la personne d’une petite amie italienne…

 » Bangla « , comédie romantique italienne aux traits autobiographiques, traduit les dilemmes d’une jeunesse musulmane immigrée face aux relations amoureuses et culturelles, dans un film divertissant et d’une réelle qualité de traitement des personnages et des dialogues.

#FIFIB 2019

 » Bangla  » de Phaim Bhuiyan (2019)
Réalisé par Phaim Bhuiyan, Vanessa Picciarelli
Avec Phaim Bhuiyan, Simone Liberati, Pietro Sermonti, Carlotta Antonelli
Production : Fandango, TimVision Production
Langues : italien, bengali

Projections lundi 21 octobre 2019 (dernier jour de compétition) :

Le jury de la compétition internationale pour le FIFIB 2019
Le jury de la compétition internationale pour le FIFIB 2019

The Lost City de James Gray
Technoboss de João Nicolas
Demain le feu de Mehdi et Badroudine Saïd Abdallah
Fando et Lis de Alejandro Jodorowsky
El Príncipe de Sebastián Muñoz
Poissonsexe de Olivier Babinet

 

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin