La culture, les arts et les sorties en partage

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Menu

◊ Festival ◊ Film d’histoire : le 7ème art à la rencontre des Terres de Feu

Le 7ème art à la rencontre des Terres de Feu, au festival du film d'Histoire de Pessac - Photo © Stéphan Foltier pour Kulte
Le 7ème art à la rencontre des Terres de Feu, au festival du film d'Histoire de Pessac - Photo © Stéphan Foltier pour Kulte
Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Pour cette 30ème édition du festival, le programme se veut passionnant : il s’oriente vers l’Amérique latine et ses anciennes civilisations, ses religions et l’aventure de ses indépendances face aux dictatures.

63 films pour 4 compétitions pendant 7 jours

Ce ne sont pas moins de 63 films qui sont programmés cette année, sous la houlette d’Alain Rousset, président du festival, et de Jean-Noël Jeanneney, président d’honneur du festival. Ce rendez-vous culturel de référence s’est installé dans une relation

François Aymé, Commissaire général de ce 30ème festival du film d'Histoire de Pessac - Photo © Stéphan Foltier pour Kulte
François Aymé, Commissaire général de ce 30ème festival du film d’Histoire de Pessac – Photo © Stéphan Foltier pour Kulte

de fidélité avec le public et une programmation exigeante des films et des débats, cette année sous le thème de l’Amérique latine, Terres de Feu. Parce que, ce qui fait la richesse de ce festival, c’est aussi la possibilité qui est offerte au public de rencontrer de nombreux réalisateurs et producteurs et de s’entretenir avec eux. Sans compter un programme pédagogique exigeant et un partenariat avec les collèges et les lycées de la région. 4 compétitions vont jalonner ce festival : la Compétition Fiction sous la présidence du producteur Jean Lahib, la Compétition Documentaire-Inédits sous la présidence de la productrice Julie Gayet, la Compétition Panorama présidée par Manon Loizeau, journaliste et documentariste, et la Compétition Documentaire Histoire du Cinéma, présidée par Serge Bromberg, distributeur et producteur. Ce thème de l’Amérique latine explore les anciennes civilisations autant que la conquête européenne et le choc des religions, les dictatures, les soulèvements et les réformes, les littératures riches et l’enracinement national.

 » Le plaisir des belles histoires « 

Cette 30ème édition est «  une formidable opportunité pour découvrir la richesse du cinéma latino-américain, un cinéma souvent engagé «  a annoncé hier soir le président de la région Nouvelle-Aquitaine. Ainsi, les passionnés de l’Histoire et du cinéma auront le plaisir de découvrir de belles histoires comme  » Jojo Rabbit «  de Taïka Waititi avec Scarlett Johansson dans la catégorie Fiction – En Compétition,  » Afghanistan : le tombeau de l’URSS «  de Nicolas Jallot dans la catégorie Documentaire d’Histoire,  » Les Trésors de Marcel Pagnol  » de Fabien Béziat dans la catégorie Documentaire d’Histoire du Cinéma, et enfin le film  » Judy  » de Rupert Goold dans la catégorie Fiction – Hors Compétition, qui clôturera le festival.

 » Jojo Rabbit « , USA, de Taïka Waititi, avec Roman Griffin Davis, Taïka Waititi, Scarlett Johansson. Allemagne, 2ème Guerre mondiale. Jojo, 10 ans, découvre une adolescente juive cachée chez lui. Il se confie à son ami imaginaire : Adolf Hitler…

 » Afghanistan : le tombeau de l’URSS « , de Nicolas Jallot. Ce film raconte l’histoire d’un conflit qui a définitivement changé la face du monde. L’invasion soviétique de décembre 1979 (à 1989) a été le dernier conflit de la Guerre Froide. Il a été le terreau du terrorisme international et a surtout précipité la fin de l’URSS. 

 » Les Trésors de Marcel Pagnol  » de Fabien Béziat. Grâce aux archives inédites fournies par son petit-fils, aux extraits de films, romans, pièces, interviews et correspondances, un hommage à ce grand auteur populaire, qui fit de sa vie une œuvre et de son œuvre un projet de vie.

 » Judy  » de Rupert Goold. Avec Renée Zellweger, Jessie Buckley, Finn Wittrock. Hiver 1968. Judy Garland débarque à Londres pour se produire au Talk of the Town. Hantée par une enfance sacrifiée pour Hollywood, elle aspire à rentrer chez elle…

La sélection cinématographique des meilleurs films sur le thème de l’Amérique latine, du festival international du film d’histoire, allie pour cette 30ème édition une qualité artistique à un intérêt historique et culturel, et ravivera ainsi les passionnés d’Histoire et de documentaires.

30ème Festival International du Film d’Histoire

Du 18 au 25 novembre 2019
Sur le thème de  » L’Amérique latine, Terres de feu « 

Cinéma Jean Eustache de Pessac

Film d’ouverture : « La Llorona » de Jairo Bustamante, Guatemala/France
Film de clôture : « Judy » de Rupert Goold

 

 

 

 

 

Suivez-nous et partagez svp !
Flux RSS
Envoyer par e-mail
Facebook
LinkedIn
Twitter
Visit Us
Instagram
YouTube
YouTube

Chaîne Youtube de Kulte - Web TV

Affichage Aléatoire des Archives de Kulte

Cliquez sur les mots-clés ou les catégories de l'article affiché ci-dessus :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Ce n'est ni la couleur de sa peau, ni son origine, ni sa race, qui font la valeur d'un individu, c'est, avant tout, son intelligence et sa culture.

Samuel Ferdinand-Lop - Les nouvelles pensées et maximes (1970)

La culture intellectuelle et artistique autant que l'hygiène préserve l'homme de la vieillesse.

Charles Régismanset - Les contradictions (1906)

Les esprits sans culture et sans lumières qui ne connaissent d'autres objets de leur estime que le crédit, la puissance et l'argent, sont bien éloignés de soupçonner même qu'on doive quelque égard aux talents, et qu'il y ait du déshonneur à les outrager.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Il n'y pas d'art sans amour, il n'y a pas d'amour sans art. La culture est à la fois ce qui nous rapproche et nous différencie, l'art en est une représentation qui nous rassemble ou nous divise, qui nous rejoint ou nous sépare. L'art et la culture sont des éléments de la vie qui nous font comprendre et aimer la vie, l'imaginer, la magnifier, la rêver.

Stéphan Foltier (2019)

Guide Artistes et Lieux culturels - Partie en ligne

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin